×
Publicités

Remaniement : quels changements à retenir pour la filière mode ?

Publié le
6 juil. 2020
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Gouvernement Castex a été dévoilé lundi 6 juillet au soir, avec quatre entrants et huit sortants. Le commerce perd son interlocutrice au profit de l'industrie, la culture perd le sien pour celui du commerce extérieur, tandis que les ministères du Travail, de l'Écologie et des Territoires connaissent également des changements à même de toucher la filière française du textile/habillement.


Agnès Pannier-Runacher devient ministre déléguée à l'Industrie - bercy


L'annonce la plus attendue par le commerce d'habillement devient au final celle qui intéresse le plus la filière du textile : la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher devient ministre déléguée à l'Industrie. Si les commerces attendaient tant de connaître le destin de celle-ci, c'est que les fédérations du secteur auront longtemps déploré que les gouvernements Philippe 1 et 2 ne disposent pas de secrétaire d'État dédié au commerce, comme c'était précédemment le cas. Un choix que le gouvernement Castex semble donc faire à nouveau, alors même que Bruno Le Maire n'est plus seulement ministre de l'Économie et des Finances, mais également de la Relance. 

Ce point va vraisemblablement laisser un goût amer aux fédérations de commerçants, qui avaient dû attendre la crise des Gilets Jaunes pour trouver dans Agnès Pannier-Runacher une interlocutrice régulière, et indiquer enfin "se sentir écouté" via des réunions régulières. Un progrès notamment pour le secteur de l'habillement, qui n'avait pas manqué de relever l'inhabituel absence de ministres lors du lancement de certaines soldes. "Il va falloir tout reprendre à zéro" s'inquiétaient la semaine passée les représentants des enseignes et indépendants de l'habillement, en évoquant les rumeurs de remaniement. 

Frank Riester laisse pour sa part le ministère de la Culture à l'ex-ministre de la Santé Roselyne Bachelot, pour désormais endosser le costume ministre délégué au commerce extérieur, poste rattaché au ministère des Affaires étrangères. Nommé à la culture en remplacement de Françoise Nyssen en octobre 2018, Franck Riester avait en janvier 2019 pris part à la signature du Contrat Stratégique de Filière Mode et Luxe, au côté du ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Et c'est par la suite au côté du dirigeant du groupe Hermès Guillaume de Seynes, président du Comité Stratégique de cette même filière, que le ministre avait pris part au grand "Dîner de la Mode" organisé en février dernier à l'Élysée. Sous son égide, onze marques de mode avaient reçu le soutien du ministère de la Culture l'an passé, parmi plusieurs dispositifs de soutien dédiés aux industries créatives et culturelles.


Frank Riester lors de la signature du Contrat Stratégique de Filière Mode et Luxe - MG/FNW



La ministre du Travail Muriel Pénicaud quitte de son côté le gouvernement. Elle restera pour sa part notamment dans les mémoires pour le marathon que fut pour son ministère la période du confinement, rythmée par les annonces de soutien à l'emploi. Mais la ministre laissera aussi aux professionnels le souvenir de sa sortie de 2018 sur les commerces physiques, qualifiés de "métiers du passé". Pour promouvoir la digitalisation des points de ventes à l'occasion d'un plan social annoncé chez Happychic, la Ministre avait déclaré que "Demain, on ne peut pas garder les métiers du passé, on ne peut pas garder la bougie quand l'électricité arrive. Par contre, il faut que tout le monde puisse aller dans l'ère de l'électricité, ou l'ère de l'internet, ou dans les métiers du futur". Une sortie qui avait courroucé l'ensemble des fédérations du commerce et de l'habillement, comme le relevait à l'époque FashionNetwor


Elisabeth Borne quitte le ministère de la Transition Ecologique pour celui du Travail - DR



Le ministère du Travail sera désormais entre les mains d'Elisabeth Borne, précédemment ministre de la Transition écologique et solidaire. Celle-ci s'était notamment illustrée sur la question commerciale via sa prise de position dans le cadre du projet EuropaCity, ou en taclant le Black Friday et sa "frénésie de consommation". Sous son égide, le ministère de la Culture avait pris part au développement du Fashion Pact, confié par Emmanuel Macron à François-Henri Pinault.

Après le départ d'Elisabeth Borne, le ministère de la Transition écologique sera piloté par Barbara Pompili. Celle-ci fut précédemment coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée Nationale de 2012 à 2016, puis secrétaire d'État à la Biodiversité de 2016 à 2017.


Nadia Hai, ministre déléguée en charge des Villes - LREM


Nadia Hai est pour sa part nommée ministre déléguée chargée de la Ville, auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires Jacqueline Gourault. Un duo qui va avoir la lourde charge de poursuivre le plan Action Coeur de Ville, qui vise notamment à remédier à la vacance commerciale dans les centres-villes tricolores. Est également à noter la nomination d'Alain Griset, président de l'Union des Entreprises de Proximité (U2P) en tant que Ministre chargé des Petites et moyennes entreprises.

Au final, le Gouvernement se décompose ainsi :  
Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian
- Ministre de la Transition écologique : Barbara Pompili
- Ministre de l'Education nationale : Jean-Michel Blanquer
- Ministre de l'Economie, des Finances et de la relance : Bruno Le Maire 
- Ministre des Armées : Florence Parly
- Ministre de l'Intérieur : Gérald Darmanin 
- Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion : Elisabeth Borne
​- Ministre de l'Outre-Mer : Sebastien Lecornu
- Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Éric Dupond-Moretti
- Ministre de la Cohésion des Territoires : Jacqueline Gourault
​- Ministre de la Culture : Roselyne Bachelot
Ministre de la Solidarité et de la Santé : Olivier Véran 
Ministre de la Mer : Annick Girardin
- Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : Frédérique Vidal
​- Ministre de l'Agriculture et Alimentation : Julien Denormandie 
​- Ministre de la Transformation de la Fonction publique : Amélie de Montchalin
Ministre chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Egalité des chances : Elisabeth Moreno


A ceux-ci s'ajoutent 
- Ministre délégué aux Transports : Jean-Baptiste Djebbari
- Ministre déléguée aux Sports auprès du ministre de l’Education nationale : Roxana Maracineanu
- Ministre chargée de l’Industrie : Agnès Pannier-Runacher 
- Ministre chargé des Comptes publics : Olivier Dussopt
- Ministre chargée du Logement : Emmanuelle Wargon
- Ministre chargé des Petites et moyennes entreprises : Alain Griset
- Ministre chargée de la Mémoire et des anciens combattants auprès de la Ministre des Armées : Geneviève Darrieussecq
Ministre chargée de la Citoyenneté auprès du ministre de l'Intérieur : Marlène Schiappa
​- Ministre chargée de l'Insertion : Brigitte Klinkert
Ministre chargée de l'Autonomie auprès du ministre de la Santé : Brigitte Bourguignon  
- Porte-parole du Gouvernement : Gabriel Attal

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com