Remo Ruffini (Moncler) : “Le retail aura toujours un rôle clef dans le luxe”

Interviewé par Enrico Mentana à l'occasion du 23e Fashion & Luxury Summit, organisé par Pambianco et Deutsche Bank le 14 novembre à Milan, le dirigeant de Moncler, Remo Ruffini, a souligné comment, tout en étant dans un contexte toujours plus dirigé vers le numérique, le magasin physique sera toujours très important pour le secteur du luxe.


Remo Ruffini au 23e Fashion & Luxury Summit de Pambianco etDeutsche Bank - Photo: Elena Passeri - FashionNetwork.com
 
« Aujourd’hui, l’e-commerce représente environ 6-8 % de notre chiffre d’affaires, nous estimons qu'il peut atteindre les 15-20 %, mais le retail gardera quand même sa place dans les ventes de luxe. Des personnes qui ne s’y trouvaient pas avant se baladent désormais dans les rues commerçantes, surtout des vingtenaires ; le travel retail est aussi toujours plus important », a déclaré Remo Ruffini.

« Ce que nous avons cherché à modifier, c’est l'énergie et l’attitude dans nos magasins, pour créer un cadre plus attrayant destiné à une clientèle plus jeune, qui depuis quelques années a commencé à se rapprocher toujours davantage de notre marque. Il faut tout de même doser de façon équilibrée évolution et conservation : en effet, négliger nos clients historiques qui génèrent la majeure partie de notre chiffre d’affaires serait une erreur. »
 
Et en parlant d'évolution, Remo Ruffini a raconté la genèse du projet Genius : « Il ne s’agit pas là d’une nouveauté absolue. En 2004-2005, nous avions déjà commencé à collaborer avec de jeunes créateurs qui nous ont aidé à nous adresser à des publics que nous ne connaissions pas. Pour choisir les stylistes qui ont collaboré au projet Genius, nous avons suivi la même philosophie, de façon à avoir différents filons créatifs qui puissent dialoguer avec le jeune qui fait du skateboard, avec le manager, avec la femme romantique et avec celle qui cherche une pièce polyvalente et élégante pour le soir aussi. Avant, il n’y avait qu’un seul canal, désormais il y en a beaucoup et il faut créer une communauté de personnes capables de les utiliser au mieux ».
 
Remo Ruffini a également souligné avec orgueil que le projet Genius a été possible grâce à la capacité de l'entreprise d'adapter sa chaîne logistique à une production non plus saisonnière mais mensuelle et de communiquer avec une extrême rapidité les différents lancements de collection.
 
Interrogé par Enrico Mentana sur la situation de l’Italie, Remo Ruffini a commenté : « Il y a évidemment quelques inquiétudes, l’Italie doit être gérée comme une entreprise. Certaines villes, comme Milan, font un travail exceptionnel, mais c’est tout le pays qui doit donner un coup de main, sinon la volatilité des marchés est destinée à augmenter ». « De notre part, nous cherchons à exporter toujours davantage », a-t-il conclu.

Traduit par Sonia Broyart

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER