×
Publié le
20 mai 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Réouverture: +155% de ventes pour les enseignes de mode le 19 mai

Publié le
20 mai 2021

Le 19 mai était attendu par les commerces, les bailleurs et les clients. La réouverture nationale des commerces a de fait été marquée, chez les enseignes d'habillement, par une progression de 155% du chiffre d'affaires par rapport à la même journée en 2019, tandis que le trafic était en hausse de 62%. Sur l'ensemble des centres commerciaux ont par ailleurs été observés des niveaux de fréquentation similaires à ceux de la même période en 2019. Il s'agit d'une hausse de 20% par rapport au troisième mercredi de mai 2020, si l'on exclut les centres de plus de 40.000 mètres carrés, qui étaient alors fermés. Un signe encourageant pour les représentants de la filière.


Shutterstock


Les chiffres du panel Retail Int. pour l'Alliance du Commerce (grands magasins et enseignes mode/chaussures) montrent ainsi une forte hausse du taux de transformation, qui semble profiter à l'ensemble des secteurs de l'habillement. "Lors du premier déconfinement, c'est surtout l'enfant qui en avait profité. Là, tous les segments en ont profité, notamment la femme et la lingerie", indique à FashionNetwork.com le directeur général de l'Alliance, Yohann Petiot, qui souligne que les bons résultats sont observés aussi bien dans le commerce de rue que dans les zones périphériques, et en particulier sur ces dernières. Le responsable rappelle par ailleurs que, si la réouverture nationale crée l'événement cette année, le troisième mercredi de mai n'avait rien de particulier en 2019. 

De son côté, le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) indique que la reprise des malls et retails parcs reste partielle, les lieux de shoppings devant encore faire face à des restrictions: dont la fermeture des restaurants, la limite à 30% de la capacité d'accueil pour les cinémas, sans oublier le couvre-feu fixé à 21h, qui raccourcit d'une heure l'horaire habituel.

"Au regard des résultats observés lors des réouvertures en 2020, on peut s’attendre à des chiffres d’affaires en augmentation d’autant, voire plus, étant donné les très bons taux de transformation déjà constatés par les commerçants", se félicite le Conseil National. Qui prend au passage position pour un maintien du lancement des soldes au 23 juin, afin de précéder les départs en vacances et de permettre aux commerces d'équipement de la personne d'écouler leurs importants stocks.

"La fidélité réaffirmée de nos concitoyens à leurs centres commerciaux démontrent, s’il en était besoin, qu’ils ne se satisfont pas d’un 'shopping en chambre et en ligne', pour le délégué général du CNCC Gontran Thüring. Il est important de souligner ce constat alors que le projet de loi Climat débattu actuellement au Parlement stigmatise le développement de nouveaux équipements commerciaux, ignorant leur contribution économique mais également leur fonction essentielle de lien social".

"Est-ce que ça va durer?"



Avant même le confinement national décidé fin mars, deux tiers des centres commerciaux étaient déjà fermés, soit en raison d'une surface dépassant les 10.000 mètres carrés, soit en raison de confinements locaux. Une situation qui intervenait au sortir d'une année durant laquelle les centres de shopping tricolores ont vu leur chiffre d'affaires reculer de 25,7%, tandis que la fréquentation s'est contractée de 28,1%.


Shutterstock


"Une grande question demeure: est-ce que ça va durer? Ou est-ce un effet de rattrapage immédiat avant un retour à des niveaux plus traditionnels, pointe Yohann Petiot. Et ce bon démarrage ne couvre en rien tout ce que les commerçants ont perdu depuis janvier. Mais on peut espérer une reprise plus forte que celle du printemps dernier, car il y a aujourd'hui l'espoir apporté par la campagne de vaccination, là où après le 1er confinement dominait la peur du virus".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com