Reprise de Charles Jourdan : nouveau délai pour Omniscent

Le tribunal de commerce de Romans-sur-Isère (Drôme) a accordé lundi 3 décembre un délai complémentaire de 15 jours à l'Américain Omniscent (développeur de marques), pour confirmer son offre de reprise du chausseur de luxe Charles Jourdan.


Charles Jourdan campagne publicitaire automne-hiver 2007/2008

Le tribunal statuera sur le sort de Charles Jourdan le 17 décembre, à 11H30.

Durant cette période, le personnel de Charles Jourdan sera mis en congés payés, à l'exception des employés des boutiques qui continueront à travailler, a expliqué le président du tribunal Lionnel Faure.

L'avocat d'Omniscent, Me Gérard Binet, a demandé ce nouveau délai pour tenter d'obtenir de l'ancien dirigeant de Jourdan, Yannis Bilquez, écroué depuis vendredi en Suisse pour détournement de fonds, de se démettre de ses fonctions d'administrateur de la société suisse Jourdan AG, filiale à 100 % de la société française.

Il entend également lui demander une lettre attestant qu'il a toujours la propriété des marques Jourdan et qu'il ne les a pas vendus, comme il l'a fait illégalement en 2006 pour la marque américaine.

Le 12 septembre, le tribunal de commerce avait placé Charles Jourdan en redressement judiciaire, ce pour la troisième fois depuis 2003.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - ChaussuresCampagnes
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER