×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
7 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Reprise économique attendue pour mi-2021 dans la zone euro, dit Lagarde

Par
Reuters
Publié le
7 févr. 2021

PARIS (Reuters) - La reprise économique de l'Union européenne attendue après la récession causée par la pandémie de COVID-19 a été retardée mais devrait monter en puissance à partir du milieu de l'année 2021, a déclaré la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, au Journal du Dimanche.


La reprise économique de l'Union européenne attendue après la récession causée par la pandémie de COVID-19 a été retardée mais devrait monter en puissance à partir du milieu de l'année 2021, a déclaré la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, au Journal du Dimanche. - Photo d'archives / Reuters / Vincent Kessler



Obligés de ralentir leur économie pour limiter la propagation du coronavirus, les pays de l'union européenne ont connu une baisse drastique de leur croissance en 2020. Le PIB a chuté de 6,8% l'année dernière dans la zone euro. Et un nouveau ralentissement dans les trois premiers mois de 2021 est une hypothèse plausible, alors que le secteur des services est encore majoritairement à l'arrêt.

"Nous anticipons une montée en puissance autour du milieu de l’année, même si des incertitudes persistent", a déclaré Christine Lagarde. "Soyons lucides : nous ne retrouverons pas les niveaux d’activité économique d’avant la pandémie avant mi-2022."

Avec une politique monétaire déjà très expansionniste, les politiques fiscales doivent maintenir le rythme et la présidente de la Banque centrale a exhorté les dirigeants européens à ratifier le plan de relance de 750 milliards d'euros annoncé en mars 2020. "Ce plan doit être ratifié à temps pour que la Commission puisse emprunter comme prévu en juin, pour répartir ensuite les fonds entre les États membres de l’Union européenne", a-t-elle dit.

Christine Lagarde n'a pas donné d'indications nouvelles quant à la manière dont la BCE compte agir pour aider les économies de la zone euro. Elle a rappelé que la banque centrale pouvait encore augmenter son programme d'achat d'actifs, si besoin, mais a assuré que cette enveloppe ne serait pas utilisée dans son intégralité si ce n'était pas nécessaire.


(Balazs Koranyi, version française Caroline Pailliez)

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.

Tags :
Autres
Industrie