×
5 477
Fashion Jobs
Publié le
20 juin 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Restructuré, DBApparel est remis en vente par Sun Capital

Publié le
20 juin 2012

Dim Brand Apparel de nouveau désirable ? C'est du moins l'avis semble-t-il du fonds américain propriétaire Sun Capital puisque l'on a appris ce mercredi l'enclenchement d'un processus de revente du groupe européen spécialiste des sous-vêtements et chaussants. Le fonds estime donc avoir terminé sa restructuration du groupe puisqu'il a mandaté la banque Morgan Stanley pour la cession de l'entité comprenant 14 marques, dont Dim, bien sûr, mais aussi Lovable, Chesterfield, mais aussi Playtex et Wonderbra dont il possède les droits d'exploitation européens.


Visuel Dim automne-hiver 2012/2013.

Si selon nos sources, des industriels auraient dans un premier temps été approchés, sans succès, la banque aurait désormais commencé à éplucher des candidatures de fonds d'investissement. Le prix de revente a été fixé à 600 millions d'euros, soit 10 fois le résultat brut d'exploitation dernièrement dégagé par le groupe, sur un chiffre d'affaires de 685 millions d'euros en 2011.

Car si pendant les six années sous l'égide de Sun Capital, le chiffre d'affaires a lui reculé en partie au moins du fait de la conjoncture, la rentabilité a elle été multipliée par six suite aux différents épisodes de restructuration de l'entreprise. La délocalisation d'une partie de la production en Roumanie, puis la réorganisation par métier et non plus par marque, ou encore la vente de la marque Chantal Thomass, dont le positionnement haut de gamme était unique au sein du groupe, ont ainsi été décidés ces dernières années.

Dans ce contexte, un observateur notait que l'annonce de cette mise en vente est "une bonne nouvelle pour le secteur, compte tenu de la douleur dans laquelle s'était réalisé le passage de Sara Lee à Sun Capital." Notamment porté par sa marque phare, Dim, qui sans faire de prouesses dans la conjoncture actuelle est tout de même parvenue à regagner des parts de marché, le groupe attend donc désormais son nouveau propriétaire au moment où il se montre sous son jour le plus favorable, peu avant la clôture de son exercice fin juin, que l'on annonce stabilisé. Toutefois, si le fonds Sun Capital ne trouvait pas preneur pour la somme de 600 millions d'euros, il préparerait un plan de refinancement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com