×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
28 juil. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Résultats au beau fixe pour Moncler et Stone Island

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
28 juil. 2022

Le géant des vêtements outdoor de luxe Moncler a annoncé une hausse de 46% de ses ventes au cours du premier semestre 2022, grâce à une forte progression aux États-Unis et en Europe, même si la Chine, marché essentiel du luxe, a enregistré un ralentissement.


Moncler


Sur une base déclarée, son chiffre d'affaires a augmenté de 48% au premier semestre, pour atteindre 918,4 millions d'euros, bien au-dessus des 894 millions d'euros anticipés par les analystes.

Les comparaisons avec le premier semestre 2021 sont légèrement compliquées par le fait que pour 2022, elles incluent à la fois la marque Moncler et la marque Stone Island — alors que l'année précédente, Stone Island, tout juste rachetée, n'avait été incluse dans les résultats du groupe qu'à partir du second trimestre. 

Mais avec cette mise en garde à l'esprit, les chiffres restent impressionnants, même si la marge brute consolidée de la société a légèrement baissé en raison de la hausse de la contribution du circuit de vente en gros résultant de l'intégration de Stone Island.

Le bénéfice avant intérêts et impôts a atteint 180,2 millions d'euros, contre 92,89 millions d'euros au premier semestre 2021.

Le bénéfice net a totalisé 211,3 millions d'euros, contre 58,7 millions d'euros au cours de l'exercice précédent. Encore un résultat impressionnant, même s'il inclut un avantage fiscal de plus de 92 millions d'euros lié au réalignement de la valeur fiscale de Stone Island.

Marque par marque, le chiffre d'affaires de Moncler a augmenté de 27% à taux de change constant pour atteindre 724,3 millions d'euros, et de 28% par rapport à la période pré-pandémique. La croissance à deux chiffres s'est confirmée au deuxième trimestre, alors même que la marque est surtout réputée pour ses produits hivernaux. 

Croissance accélérée au deuxième trimestre sur tous les marchés



D'ailleurs, la croissance au deuxième trimestre s'est accélérée par rapport aux niveaux pré-pandémiques sur tous les marchés, à l'exception de l'Asie-Pacifique, affectée par des fermetures de magasins en Chine. Malgré tout, la marque reste populaire dans la région : ses revenus ont continué à augmenter sur les marchés majeurs que constituent le Japon et la Corée du Sud.

Pendant ce temps, les revenus de Stone Island ont augmenté de 33,1% en données déclarées pour atteindre 194,1 millions d'euros, soutenus par une "croissance solide" dans toutes les régions. Ses revenus ont été plus élevés que ceux de la période précédant l'épidémie, mais le virus a tout de même eu un impact sur la marque, l'Asie-Pacifique ayant été affectée au deuxième trimestre par les mesures de confinement.

Le PDG du groupe italien, Remo Ruffini, analyse: "Même si le premier semestre a été marqué par une forte instabilité macroéconomique et géopolitique, nous avons dépassé nos attentes. Nous avons également enregistré d'excellentes marges d'exploitation ainsi que de solides indicateurs économiques et financiers, grâce à la contribution de nos deux marques. 

"Si le contexte général reste incertain et fluctuant, nous abordons la période la plus cruciale de notre exercice avec confiance, forts de notre stratégie et de la flexibilité opérationnelle qui nous a toujours distingués, ainsi que d'une solidité financière et d'une vision claire axée sur le développement constant de nos marques. 

"Cette année marque par ailleurs deux anniversaires importants: 70 ans pour Moncler et 40 ans pour Stone Island. Dans les mois à venir, nous nous préparons à célébrer notre héritage par le biais d'une série d'initiatives spéciales et de projets variés, en gardant toujours à l'esprit qu'il n'y a pas d'avenir sans passé, et que le passé seul ne suffit pas à assurer un avenir radieux."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com