Retail : Amazon poursuit sa conquête du classement mondial

Après avoir fait son entrée au top 10 du classement Deloitte des plus gros retailers mondiaux il y a un an, Amazon grimpe cette année à la sixième place. Notamment au détriment de Carrefour, unique Français de ce top germano-américain, qui chute en neuvième place.


Global Powers of Retailing 2018 - Deloitte

Le classement, basé sur les chiffres d'affaires retail 2016 de 250 distributeurs internationaux, reste très largement dominé par les magasins Walmart, suivis par Cosco, The Kroger, Schwarz Group et Walgreens Boots Alliance. Mais Amazon suit de près, fort d’une progression de 19,4 %, la plus forte du top 10, devançant Home Depot, Aldi Group, Carrefour, et CVS Helth Corporation, qui fait son entrée parmi les dix premiers.

Amazon n’est pas le seul acteur de la vente en ligne à s’être illustré cette année. Au classement figure ainsi le Chinois JD.com (28e), qui progresse de huit places par rapport au classement de l’année précédente. Arrivent ensuite l’Allemand Otto (89e), le spécialiste chinois du déstockage Vipshop, qui grimpe de 36 marches (121e), ou encore un autre Allemand, Zalando, qui fait son entrée à la 227e place.

SI l'on se penche sur les grands magasins, se succèdent l’américain Macy’s (37e) et ses compatriotes Sears (45e), Kohl’s (52e) et Nordstrom (65e). L’Espagnol El Corte Inglés s’établit lui à la 71e place, devant J.C. Penney, (77e), Isetan (83e) et Hudson’s Bay (87e). Plus bas dans le classement arrivent le Thaïlandais Central Group (118), le Mexicain Coppel (169), Neiman Marcus (190), Woolworths (191), le Mexicain El Puerto de Liverpool (196), ou encore les Chinois Chongqing (228) et Dashang (235).


Jeff Bezos, CEO d'Amazon - AFP

Concernant l’habillement, l’Espagnol Inditex (38e) est le premier spécialiste, son grand concurrent suédois H&M Group (42e) le suivant de près. Le Nippon Fast Retailing n’est pas loin (58e), lui-même talonné par Gap Inc. (61e) et le propriétaire de Victoria’s Secret, L Brands (76e). Se succèdent ensuite Nike Inc. (109), le propriétaire de Primark, Associated British Foods (115e), Foot Locker (125e), C&A (132e), le Chinois Belle International (157e), Next (175), Foerever 21 (229e) ou encore le groupe Ralph Lauren (243e).

Dans la catégorie luxe, le géant français LVMH ouvre la marche, grimpant de trois rangs pour gagner la 35e place. Arrive ensuite son compatriote Kering, qui passe de la 137e à la 128e place. Talonné par Richemont, qui gagne trois places pour s’installer en 138e position. Le Français Hermès prend, lui, place au 204e rang, en recul d’une place.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER