×
Publicités
Publié le
14 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Retour des aides à la digitalisation des entreprises de mode

Publié le
14 janv. 2021

Imaginée en plein premier confinement afin de répondre à l'impérieux besoin de numérisation de certaines entreprises de mode, une aide à la digitalisation de 1.500 euros avait permis en 2020 à plusieurs dizaines d'entreprises d'amorcer des projets concrets.


Shutterstock


Financée par le Defi, cette allocation avait été déployée par les fédérations du secteur pour soutenir des projets portant sur une dizaine de thèmes, identifiant pour chacun de potentiels prestataires pertinents. Ainsi les sociétés ont pu se lancer dans le déploiement d'une prospection digitale, financer un abonnement sur une plateforme BtoB, numériser leurs collections, optimiser leur site e-commerce voire le mettre sur pied, se faire référencer sur des marketplaces, se pencher sur la délégation e-commerce ou même débuter un accompagnement sur la mise en place d'une stratégie digitale.

Après une première session qui a permis d'accompagner 76 entreprises sur les quelque 120 dossiers reçus, la fédération du prêt-à-porter féminin amorce le second volet à partir de ce 15 janvier. "Les entreprises, qui doivent être éligibles aux aides du Defi, ont jusqu'à fin février pour nous faire parvenir leur dossier et nous validerons la sélection le 15 mars, explique Priscilla Jokhoo, directrice du service aux entreprises de la FFPAPF. Mais nous savons que chaque société peut avoir son agenda, donc nous avons mis en place une seconde session de sélection à partir du 15 mai avec validation des dossiers mi-juillet. Cette fois, dans le cadre du plan d'amplification digitale, l'aide apportée se monte à 2.000 euros. Nous avions eu un bon équilibre entre les projets sur le premier volet, le seul point sur lequel nous allons mettre l'accent est l'importance de la stratégie sur les réseaux sociaux".

A noter qu'avec la diversité des projets qui peuvent être soutenus par cette aide du Defi, l'allocation 2021 est également ouverte aux entreprises qui ont bénéficié du plan en 2020.

Un accompagnement complémentaire pour les projets à l'export



Privées de rendez-vous physiques depuis plusieurs mois, les entreprises du secteur ont pour la grande majorité déployé des solutions numériques pour garder le contact avec leurs clients. Une option valable sur le marché français et encore plus à l'international. Sur ce plan là, le Défi propose des solutions d'aides aux projets export. Mais les entreprises qui ne sont pas éligibles aux aides du Défi peuvent aussi solliciter les chèques export déployés par la Team France Export, qui proposent des aides entre 1.500 et 2.500 euros.

"En 2020, tous les acteurs ont dû se réinventer. Et pour 2021, entre les incertitudes et les contraintes pour les voyages nous avons fait en sorte que les aides à l'export soient déployées pour les salons physiques mais aussi pour les versions digitales, explique Anne-Laure Druguet, directrice Projets de la FFPAPF. De nombreux opérateurs de salons se sont rapprochés de plateformes B2B en ligne. Ces derniers mois nous avons vu que les marques qui sont parvenues à maintenir le contact sur leur marché export, via leurs agents et distributeurs, ont réussi à avoir de bons résultats. Par exemple en Asie, c'est important de garder une présence pour faire face aux marques locales qui se développent".

Les marques peuvent notamment s'appuyer sur les French Fashion corners déployés par Business France aux Etats-Unis et sur les marchés asiatiques comme le Japon. La Chine, la Corée et l'Asie dans son ensemble sont aujourd'hui regardés de près par les marques. Dans cet esprit, le salon Mode in France de Tokyo, mi-mars doit permettre à une vingtaine de marques françaises de garder le contact avec le marché nippon. Avec le soutien du Défi, la FFPAPF et Promas (dédié aux marques hommes), prévoient la création d'un showroom virtuel permettant de toucher les acheteurs de la zone. Celui-ci devrait prochainement proposer l'offre d'une dizaine de jeunes marques homme et une dizaine de marques femme.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com