×
Publicités

Revlon va supprimer 1 000 postes et continue de chercher des solutions

Par
Reuters API
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Revlon Inc a déclaré lundi vouloir réaliser des économies de 230 millions de dollars (202,6 millions d’euros) par an d’ici fin 2022, principalement à travers la suppression de 1 000 postes. Le but : améliorer la rentabilité et trouver des alternatives avec Goldman Sachs.


Revlon


L’entreprise de cosmétiques tente depuis longtemps de séduire les jeunes sur un marché très concurrentiel dominé par une palette de marques allant de Florence by Mills, la ligne de produits de beauté végane de l’actrice Millie Bobby Brown, aux griffes grand public comme L’Oreal et Estée Lauder.

Après cinq trimestres consécutifs de baisse des ventes, Revlon a publié des prévisions de résultat de 699,4 millions de dollars (616,09 millions d’euros) pour le quatrième trimestre, largement en deçà des estimations des spécialistes, qui avaient tablé sur 755,4 millions de dollars (665,42 millions d’euros). En cause : la baisse de la demande pour ses parfums et ses produits éponymes.

Par ailleurs, l’entreprise va devoir débourser entre 55 et 65 millions de dollars (48,45 et 57,26 millions d’euros) de charges en 2020, principalement en raison de frais de licenciements et de fins de contrat.

En août dernier, l’actionnaire principal de la marque de produits de beauté avait révélé être à la recherche de solutions alternatives pour dynamiser l’activité. Il s’agit de la holding MacAndrews & Forbes, à travers laquelle le milliardaire Ronald Perelman détient environ 87 % des parts de Revlon.

L’entreprise a scellé un accord avec Jefferies Finance LLC pour débloquer 850 millions de dollars (748,76 millions d’euros) de financement afin de rembourser des prêts arrivant à échéance en février 2021 et un prêt arrivé à terme en 2019. Le 31 décembre dernier, la société était endettée à hauteur de 2,91 milliards de dollars (2,56 milliards d’euros).

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.