×
Publicités

Rhude s’invite à la prochaine Fashion Week Homme

Publié le
19 déc. 2019
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A 27 ans, Rhuigi Villasenor s’apprête à entrer dans la cour des grands. Après une première présentation à Paris en juillet dernier, et un défilé au lycée Carnot, le créateur installé à Los Angeles vient d’être choisi pour intégrer le calendrier officiel de la prochaine Fashion Week Homme. 


Rhude


Né à Manille, puis expatrié à Los Angeles à l’âge de onze ans, après avoir sillonné Hong Kong, l’Arabie Saoudite et la Thaïlande, Rhuigi Villasenor arrive aux États-Unis sans parler anglais. La culture américaine le fascine, comme l’Histoire de l’art qu’il étudie un temps, ou le basket-ball, il est d’ailleurs l’entraîneur d’une petite équipe dans la banlieue de Los Angeles.

De son parcours d’immigrant, Rhuigi Villasenor en profite pour créer ses premières pièces depuis son garage, des vêtements qu’il met en scène sur les réseaux sociaux. Le coup de projecteur viendra en 2012 lorsque le rappeur Kendrick Lamar commande au créateur un tee-shirt à imprimé bandana qui déclenchera plus de 150 000 dollars de commandes.


La première sneaker Rhude


Inspiré par le travail de couturière de sa maman, comme par le style du rappeur Taz Arnold qui concilie alors l’esprit streetwear au haut de gamme, il créé officiellement Rhude en 2014. Réfutant la terminologie de marque « streetwear », prêchant pour un nouveau luxe, il imagine ses premières collections en associant les techniques de luxe couture aux éléments street, et détourne les symboles de la culture américaine qu’il découvrait à son arrivée aux États-Unis (l’aigle, le paquet de cigarettes Marlboro, l’esprit western du bandana). 

Un parti-pris qui lui vaut une attention de plus en plus forte, sa pièce signature, le pantalon « Traxedo » - mix du smoking « Tuxedo » et du pantalon de survêtement – s’arrache, comme ses tee-shirts graphiques et oversize et ses sweat-shirts à capuche.

Plébiscité par les stars de la NBA comme de la scène musicale – de Lebron James à Justin Bieber, Dwyane Wade, Lewis Hamliton ou Lenny Kravitz -, Rhuigi Villasenor voit depuis trois ans son business exploser. 


Rhuigi Villasenor a récemment été classé parmi les personnalités de moins de 30 ans les plus influentesForbes


Avec près de 150 points de vente dans le monde, et la crème des multimarques à son tableau de chasse – The Webster à Miami, Maxfield à Los Angeles, Antonioli à Milan, les Galeries Lafayette Champs-Elysées à Paris, Harvey Nichols à Londres ou Doha, Juice à Hong Kong, Kith à New-York…-, la marque séduit la planète, et le créateur a récemment été classé parmi les personnalités de moins de 30 ans les plus influentes par le magazine Forbes.

Et le designer ne souhaite pas en rester là. Après plusieurs collaborations de marque – une collection capsule avec l’enseigne Soho House dont il est membre, avec Puma et Vans aussi -, Rhuigi Villasenor s’est récemment mis à la sneakers, et à la boot qu’il collectionne depuis tout petit. Sans douter, le garçon affiche ses ambitions : arriver un jour à la tête d’une maison de luxe en Europe. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com