×
Publicités

Richemont atteint les 3,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre

Par
AFP
Publié le
today 18 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zurich, 18 juillet 2019 (AFP) - Richemont, le numéro deux mondial du luxe, a publié jeudi des ventes en hausse de 12 % pour le premier trimestre, à 3,7 milliards d'euros, portées par le commerce en ligne et l'Asie, à l'exception de Hong Kong.


Cartier


Hors distribution en ligne, sur laquelle Richemont s'est nettement renforcé, ses ventes ont progressé de 6 % au cours des trois premiers mois de son exercice 2019/2020 décalé, a indiqué dans un communiqué le groupe propriétaire notamment de la maison de joaillerie Cartier.

Au Japon, ses ventes (hors e-commerce) ont progressé de 6 %, portées à la fois par la bonne tenue de la consommation locale et les dépenses touristiques et se sont accrues de 9 % dans le reste de l'Asie-Pacifique, soutenues par la Chine.

Ses recettes ont toutefois continué de se replier à Hong Kong, à la fois en raison de la force de la monnaie locale, défavorable aux achats touristiques, et aux manifestations dans le territoire semi-autonome chinois, a-t-il précisé sans donner d'indications chiffrées. En Europe, les ventes se sont inscrites en baisse de 1 %.

Dans le détail par activité, elles ont grimpé de 7 % dans la joaillerie, à 1,8 milliard d'euros, reculé de 2 % dans l'horlogerie, à 823 millions, et bondi de 56 % dans la distribution en ligne, pour atteindre 612 millions d'euros.

Richemont a fortement investi dans l'e-commerce, un des axes de croissance pour le secteur du luxe, avec l'Offre publique d'achat l'an passé sur Yoox Net-A-Porter et le rachat de watchfinder.co.uk. En octobre, le groupe avait également conclu un partenariat avec Alibaba, le géant chinois de l'e-commerce.

Mercredi, l'horloger suisse Swatch Group, connu pour ses montres en plastique multicolores mais aussi propriétaire de plusieurs marques de luxe, dont Tissot, Longines et Omega, a fait état d'un recul de 4,4 % de ses ventes au premier semestre, notamment en raison des troubles à Hong Kong.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.