×
Publicités

Richemont compense la baisse du dividende par des bons de souscription

Par
AFP
Publié le
8 août 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zurich, le 7 août 2020 (AFP) - Le géant suisse du luxe Richemont va proposer à ses actionnaires des bons de souscription pour compenser la diminution du dividende, réduit en raison des incertitudes engendrées par la pandémie de Covid-19, a-t-il annoncé vendredi.


Vacheron Constantin



Mi-mai, lors de la publication de ses résultats annuels, le groupe propriétaire notamment de la maison de joaillerie Cartier avait fait savoir qu'il allait diminuer de moitié le dividende pour l'exercice écoulé afin de préserver sa trésorerie mais qu'il comptait néanmoins rémunérer ses actionnaires sous une autre forme.

Les modalités de ce qu'il avait décrit comme une "prime de fidélité" étaient alors encore à l'étude mais le groupe s'était engagé à faire une proposition avant l'assemblée générale annuelle prévue pour le 9 septembre.

Richemont a finalement opté pour des bons de souscriptions négociables qui doivent offrir à ses actionnaires la possibilité d'acquérir des actions dans trois ans à prix "potentiellement avantageux", a indiqué le groupe genevois dans un communiqué.

"Nous faisons actuellement face à une crise sanitaire sans précédent", a déclaré son président, le Sud-Africain Johann Rupert, cité dans le communiqué. Il insiste sur le fait qu'il est "difficile, sinon impossible" de prédire quand et dans quelle la mesure la demande va repartir.

Compte tenu des incertitudes sur la pandémie et l'économie, le conseil d'administration a jugé "approprié" de conserver un volant de liquidités avec un dividende moins élevé tout en accordant à ses actionnaires une forme de rémunération qui leur permettra de ultérieurement de bénéficier de la reprise, lorsque les conditions économiques s'amélioreront, a-t-il argumenté.

"En raison de l'incertitude qui prévaut, nous avons décidé de fixer la maturité de ces bons de souscription à trois ans", a-t-il ajouté.

Lors de la publication de ses résultats annuels, le président du groupe suisse avait dit s'attendre à un impact durable de la pandémie, qui pourrait entraîner une, deux, voire même trois années de "graves difficultés" pour l'économie.

Richemont avait en conséquence décidé de réduire son dividende à 1 franc suisse par action, contre 2 francs l'année précédente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.