Richemont et Mayhoola s'intéressent au joaillier italien Buccellati

Le propriétaire de Cartier, Chloé, mais aussi Yoox Net-A-Porter, Richemont, envisage de racheter le joaillier italien Buccellati au groupe chinois qui l'avait acquis en 2017, a rapporté lundi un journal italien.


Richemont sur le point de s'offrir le joaillier italien Buccellati ? - Buccellati

Buccellati avait récemment été racheté par le chinois Gansu Gangtai, dans le cadre d'un accord qui, selon certaines sources, portait à 270 millions d'euros, dette comprise, la valeur de la maison milanaise, célèbre pour la finesse de ses bijoux ciselés. Le Corriere della Sera, dans son supplément économique du lundi, explique que l'acquisition s'était heurtée à des difficultés en raison des restrictions imposées par le gouvernement chinois aux investissements à l'étranger.

Gansu Gangtai avait prévu d'investir 200 millions d'euros pour développer Buccellati.

Selon le journal, Bank of America Merrill Lynch travaille actuellement à la vente de Buccellati - vente qui a éveillé l'intérêt de Richemont, mais aussi celui du véhicule d'investissement qatari Mayhoola, qui détient déjà les maisons Valentino et Balmain.

Richemont a refusé de commenter, de même que Mayhoola.

En 2016 déjà, des sources avaient soufflé à Reuters que Richemont était en pourparlers exclusifs pour racheter une participation majoritaire dans Buccellati auprès de la société italienne de capital-investissement Clessidra.

Traduit par Paul Kaplan

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER