×
5 743
Fashion Jobs
Publié le
3 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richemont met l’accent sur le développement durable

Publié le
3 juin 2022

Richemont affirme son engagement écoresponsable. Le groupe de luxe helvétique, qui détient entre autres le joaillier Cartier et la maison de mode Chloé, détaille ses avancées en la matière à l’occasion de la publication de son rapport annuel sur la durabilité, faisant suite à deux nominations clés en début d’année.


Chloé est la première maison de couture à obtenir la certification B Corp - © PixelFormula


La société s’est en effet dotée pour la première fois d’un responsable du développement durable, en confiant ce poste, créé en février, à Bérangère Ruchat. Elle a nommé dans la foulée Jasmine Whitbread à la présidence du comité pour la gouvernance et la durabilité. Cette dernière avait intégré en 2021 le conseil d’administration de Richemont en tant que directrice non exécutive.

"Nous avons continué d'accélérer nos efforts en matière de développement durable tout au long de l'exercice 2021/22, atteignant nos objectifs à court, moyen et long terme. Avec l'arrivée de Bérangère Ruchat et de Jasmine Whitbread, nous renforçons notre objectif de développement durable et jetons les bases qui permettront de réaliser des progrès environnementaux et sociaux de premier ordre dans nos opérations et nos chaînes d'approvisionnement", commente dans un communiqué le directeur financier Burkhart Grund.

En matière d’impact environnemental, le colosse suisse, qui a terminé son exercice fiscal 2021/22 en dégageant un bénéfice net de 2 milliards d'euros (+61%) et un chiffre d’affaires de 19,181 milliards d'euros (+44%), confirme dans son rapport ses objectifs ambitieux. Il souhaite pouvoir utiliser en particulier une électricité à 100% renouvelable sur tous ses sites d’ici à 2025. Pour l’instant, le taux de conversion a atteint 92%. Il se déclare également "sur la bonne voie pour éliminer le polychlorure de vinyle (PVC) de ses produits et de ses emballages d’ici à décembre 2022".

La compagnie indique par ailleurs avoir effectué des dons pour un total de 42 millions d’euros destinés à des projets d’utilité sociale dans les domaines de la santé, du développement social et économique, de l’éducation et du bien-être des femmes et des enfants. Soit un engagement financier en hausse de 17% par rapport à l’année précédente et de 40% sur les cinq ans.

Richemont publie enfin les résultats de sa première évaluation de l’impact social des produits (PSIA, product social impact assessment) sur l’extraction de l’or de manière artisanale à petite échelle. Ce qui lui a permis d’évaluer des opérateurs spécifiques et de mesurer leur performance individuelle en matière de droits sociaux et humains, souligne l’entreprise. L'objectif étant d'atteindre 100% d'égalité salariale d'ici à 2024.

Ces avancées écologiques ont été particulièrement visibles à travers la mutation de Chloé, qui a opéré un virage à 360 degrés depuis l’été 2020, s’engageant dans un processus de production écoresponsable porté par la directrice artistique Gabriela Hearst. De fait, comme le rappelle le groupe, Chloé a été la première maison de couture à obtenir en octobre 2021 la certification B Corp, l’une des plus exigeantes en matière d’impact social et environnemental des marques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com