×
Publicités
Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
15 oct. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rick Owens donne une interprétation architecturale à Dr. Martens

Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
15 oct. 2022

Pour sa dernière collaboration en date avec le fabricant de chaussures Dr. Martens, Rick Owens apporte son interprétation architecturale avec une nouvelle chaussure présentée par l’artiste-performeur Ron Athey.


Ron Athey portant le modèle 1918 en cuir Hair-On de la collection Rick Owens X Dr Martens - Dr Martens



À l’occasion de cette seconde collaboration avec Dr. Martens, le designer, qui s’inspire de la culture club des années 90 et des garde-robes et attitudes défiant le binaire, s’est focalisé sur deux modèles emblématiques: la botte 1460 et la botte 1918, toutes deux dotées d’une languette surélevée.

Dans ce shooting, Ron Athey apparaît avec ses nombreux tatouages portant les deux paires de bottes et vêtu d’un manteau noir, de longs gants et d’un suspensoir.

“Je connais Ron Athey depuis les années 1980 lorsque nos chemins se sont croisés dans les clubs de Los Angeles les plus infects que l’on puisse trouver. Ron était le plus beau créatif que j’aie jamais rencontré, et j’ai bien peur d’être tombé sous son charme. Il est devenu gogo boy au Club Fuck, qui attirait la sous-culture techno hardcore qui commençait à émerger à l’époque, et sa dance a fini par se développer en action pour devenir la performance artistique pour laquelle il est connu aujourd’hui… J’ai demandé à Ron de représenter cette collab Dr. Martens comme un exemple de l’élégance et de la réalité de la transgression et de nos recherches individuelles de transcendance”, explique Rick Owens dans un communiqué.

Pour cette association, le californien Rick Owens réinvente la 1460, une botte à 8 œillets reconstruite en cuir Lunar noir souple et épais, avec des lacets perlés contrastés de grande épaisseur et des œillets extra-larges avec une finition argentée mate. La boucle de talon AirWair noire est rehaussée d’une inscription perlée ton sur ton, tandis que la trépointe est perforée des traditionnels points de couture jaunes.

Un juste équilibre entre l'ADN de Rick Owens et celui de Dr. Martens



La version de la 1918 de Rick donne naissance à une imposante botte à 18 œillets. La Rick Owens 1918 a une tige entièrement construite en cuir Hair-On platine. Elle est équipée de lacets en perles, d’œillets et de crochets avec une finition argentée mate.

Mêlant brutalisme élégant et grunge stylé, les deux bottes trouvent un juste équilibre entre l’ADN de Rick Owens et celui de Dr. Martens. 

Leur dernière collaboration s’inscrit dans la foulée d’une explosion de l’intérêt pour Rick Owens. Le dernier classement Lyst Index des marques de chaussures les plus populaires de ce printemps révèle un gain de neuf places pour Rick Owens dans le top 20, avec une hausse de 68% dans les recherches de marques internationales. Elle fait également suite à l’un des défilés et des collections d’Owens les plus acclamés lors de la récente Fashion Week de Paris.

Le première volet de la nouvelle collaboration Dr. Martens x Rick Owens sera mis en vente à partir de demain, vendredi 14 octobre, sur les sites drmartens.com et rickowens.eu ainsi que dans les flagships et chez certains partenaires. Les prix vont de 679€ pour la botte 1918 blanche à 349€ pour la 1460 noire.

La collection Dr. Martens et Rick Owens est poignante à bien des égards.

Rappelant les performances artistiques de Ron Athey, Owens souligne qu’elles “ont vu le jour pendant la crise du sida alors que les artistes affrontaient ce moment de désespoir par des démonstrations physiques de rage. La plus controversée de ses œuvres a été sa scène de presse humaine dans laquelle il scarifie des symboles sur le dos de son ami avant de les presser avec des serviettes en papier et d’accrocher les empreintes de sang à un système de poulie qui les hisse dans les airs… Cette performance est devenue partie intégrante du discours politique et de la controverse sur la question de savoir quelles sont les œuvres d’art qui se prêtent à un financement public.”
 
“Son œuvre parle à l’éternel primitif en chacun de nous et aux expériences humaines que nous partageons – peur, honte, sexualité, mortalité et foi – dans une tradition intemporelle de sacrifice humain sur les autels mayas, de Messie sur la croix, de naissance, de tests sanguins et de notre guerre actuelle…” conclut Rick Owens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com