×

Rivoli : la rue parisienne de retour au premier plan en 2020 ?

Publié le
today 21 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Enregistrant autant de nombreux départs que de nouvelles arrivées, la rue de Rivoli redessine son paysage commercial et sera assurément l’artère parisienne à scruter en 2020, affirme Knight Frank dans son bilan annuel : « Mise en sommeil depuis quelques années, elle bénéficiera de l’achèvement des travaux de restructuration de la Samaritaine et de l’ouverture de plusieurs flagships, dont JD Sports et Skechers », avance le cabinet spécialiste de l’immobilier.


La nouvelle Samaritaine par LVMH - DR


Une métamorphose pour cette rue au positionnement moyen de gamme et populaire, permise par le départ de nombreux acteurs de la fast-fashion en 2019, à savoir Gap, qui réduit la voilure en France, Forever 21, qui a quitté le pays, Pimkie, H&M, mais aussi Intersport. À l’inverse, la chaîne d’accessoires portugaise Parfois, l’enseigne de sous-vêtements italienne Tezenis, les lunettes Ray-Ban et King Jouet ont eux pris place l’an dernier sur cette voie reliant le Louvre à l’Hôtel de Ville.

Les acteurs sportswear gagnent aussi en visibilité. L’enseigne britannique de sneakers JD Sports a prévu d’ouvrir son flagship de 2 000 mètres carrés en mai, tandis que l’américain Skechers doit donc s’installer à la place de Gap au numéro 102. « Les négociations en cours laissent espérer d’autres arrivées de poids, qui parachèveraient ainsi la renaissance de la rue de Rivoli. Celle-ci retrouverait alors pleinement son statut d’axe structurant de la rive droite, au cœur d’un ensemble plus dense qui s’enrichira en outre dans les mois et années à venir de nouveaux équipements culturels majeurs, comme la Collection Pinault dans l’ex-Bourse du Commerce, puis la Fondation Cartier au sein de l’ex-Louvre des Antiquaires », prédit Antoine Salmon, directeur du département retail locatif chez Knight Frank France.


Visualisation des ouvertures 2019/2020 sur la rue de RIvoli - Knight Frank


Ainsi, de beaux emplacements cherchent encore leur locataire (voir les points orange sur le plan). C’est le cas notamment au numéro 73 de l’artère, où il se murmure selon La Lettre A que la chaîne japonaise Uniqlo compte y ouvrir boutique. Ce local, par le passé occupé par Etam, appartient à LVMH et jouxte le grand magasin premium La Samaritaine, qui doit être inauguré en avril après quinze ans de fermeture. Améliorants l’aspect de la rue, notons également les travaux de voirie, ayant permis de faire naître la piste cyclable, qui ont été achevés à l’automne.

Les enseignes internationales ne boudent pas la France



A l’instar d’Anthropologie à Paris ou de Free People à Nice par exemple, ce sont au total 57 enseignes étrangères qui ont ouvert leur premier point de vente en France l’an dernier. Un net regain par rapport à 2018 où 43 avaient été recensées. « La hausse est remarquable et témoigne de la forte attractivité du marché français, qui voit ainsi son offre régénérée par ces ouvertures d’enseignes et de marques inédites », atteste Antoine Salmon. Avec les entrées sur le marché hexagonal de Falconeri, Icicle ou encore Suitsupply, la mode continue de représenter la plus grande part de nouveaux entrants, soit 36 %, mais ce chiffre recule au profit des acteurs de l’alimentation (Eataly, Wagamama…), du sport (Unisport, Metropolitan) et du bazar (B&M, Normal…).


Implantations privilégiées par les enseignes ayant ouvert leur première adresse en France en 2019 - Knight Frank


Dressant également un bilan plus large de l’immobilier de commerce dans la capitale, Knight Frank indique que les marques de luxe ont été moins actives en 2019, ouvrant 36 magasins à Paris sur les douze derniers mois, soit une baisse de 22 % par rapport à l’année précédente. Mais le cru 2020 s’annonce prometteur selon le cabinet, avec la prévision de « plusieurs opérations emblématiques, notamment menées par LVMH à l’exemple des projets d’extension de Dior et Loewe avenue Montaigne, et de Bulgari place Vendôme ». L’artère la plus dynamique demeurant la rue Saint-Honoré, dont le prix des loyers a crû de 50 % en cinq ans : en 2020, les inaugurations de Dior (n°261) et de Burberry (n°378) y seront sous le feu des projecteurs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com