×
2 649
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
14 avr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roadmap to rational denim : la preuve par l’exemple que le jeans peut devenir plus propre

Publié le
14 avr. 2016

L’industrie du denim est face à un défi. Si elle veut continuer à séduire des clients sensibles à l’origine des produits et à leurs compositions, elle doit se réinventer. Mais les efforts isolés de chaque acteur de la chaîne de valeur peuvent vite paraître dérisoires... et ne répondant pas aux attentes de ses clients et au savoir-faire de ses fournisseurs.

L’initiative Roadmap to rational denim a ceci de puissant : elle fédère quatre industriels intervenant à différentes étapes de la production de denim.

A l'occasion du salon Kingpins le quatuor a présenté au secteur du denim son approche écoresponsable sur l'ensemble de la chaîne de production - Fashionmag.com


Lenzing (expert des fibres), Archroma (spécialiste des teintures), Garmon (groupe chimiste appliqué aux textiles) et Royo (production textile) ont coordonné leurs expériences et savoir-faire pour réaliser une série de produits denim. Leur axe majeur de travail a été de réduire la consommation d’eau. Les acteurs soulignent que le volume d’eau estimé pour la réalisation d’une paire de jeans est de 11 000 litres. Alors que certaines études avancent un volume de 167 000 jeans produits chaque mois, le calcul a de quoi donner le vertige.

Les quatre groupes ont recherché la manière d’être le plus économe en ressources de la fibre à la finition. Le quatuor était présent sur le salon Kingpins pour exposer la collection de vêtements haut de gamme, dans l’espace Why. Mais surtout valoriser leur vision commune.

La feuille de route veut appliquer une vision écoresponsable à tous les étages - Roadmap to rational denim


L’initiative a vocation à sensibiliser les acteurs du secteur, industriels comme designers. « C’est un projet qui montre que l’écoresponsabilité des produits n’est pas une limite, bien au contraire, souligne Andrew Olah, l’organisateur du salon Kingpins. C’est une source d’inspiration et de désirabilité pour une mode avec une conscience. »

Cette feuille de route donne du sens et met en avant que le secteur, par des initiatives fédératrices, peut tendre vers le meilleur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com