×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
17 janv. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rochas : Federico Curradi démarre avec grâce, et un soupçon de décadence

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
17 janv. 2020

La mode raffole des premières fois. Ce jeudi 16 janvier à Paris, les yeux étaient donc rivés sur le premier défilé de prêt-à-porter masculin de Federico Curradi pour la maison Rochas.
 

Rochas - Automne- Hiver 2020 - Homme - Paris - © PixelFormula


Ce défilé marquait également le retour de l'homme Rochas sur les podiums après une interruption de plusieurs années. Federico Curradi rejoint ainsi la longue liste des créateurs acclamés par la critique qui ont travaillé pour Rochas, parmi lesquels Olivier Theyskens, Marco Zanini et Alessandro DellʼAqua, le directeur créatif du prêt-à-porter féminin qui a quitté la maison en décembre dernier. Les deux collections précédentes de Federico Curradi pour Rochas avaient été dévoilées dans le cadre de simples présentations. L'événement prenait donc des allures de baptême du feu.

Federico Curradi est originaire de Toscane. Il dispose d'une capacité innée à dessiner des vêtements qui donnent de l'assurance. D'ailleurs, ses mannequins à l'air romantique arpentaient le podium d'un pas confiant.

Cette collection de l'automne-hiver 2020/21 n'avait rien de révolutionnaire, mais devait-elle l'être ? Fondée en 1925 par Marcel Rochas, la maison est connue pour ses coupes architecturales et strictes, et la sobriété de ses couleurs. Et cette identité se traduisait parfaitement dans la collection, qui rassemblait des redingotes en laine peignée impeccablement coupées, de longs manteaux fluides et quelques manteaux-tailleurs de belle facture, dont la longueur correspondait exactement aux aspirations du fondateur de la maison. Un certain chic digne d'un poète maudit, fort à propos en cette époque troublée.


Rochas - Automne-Hiver 2020 - Homme- Paris - © PixelFormula


Le tout était agrémenté de petits ornements dorés, de feuilles, de colliers et de chaînes miniatures brodés sur les épaules, les poignets et plusieurs chapeaux.
  
Le défilé était mis en scène de manière presque désinvolte à l'Hôtel de Béhague, un bel hôtel particulier de style Louis XV qui accueillait un salon très couru à la Belle Époque, où Paul Valéry, Marcel Proust et Auguste Rodin se réunissaient sous les ors néo-rococo pour commenter leur temps.

"Élégant, nocturne et un tout petit peu décadent," expliquait Federico Curradi après son défilé chaleureusement applaudi.

Autrefois détenue par Procter & Gamble, la maison Rochas a été rachetée par Interparfums en 2015. Ses nouveaux propriétaires ont visiblement l'ambition de s'implanter durablement sur le marché de la mode masculine. Avec ce défilé, Rochas fait un pas dans la bonne direction.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com