×
Publicités
Publié le
22 sept. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rossignol ajuste ses activités skis

Publié le
22 sept. 2020

A l'heure où la communication gouvernementale française porte sur le plan de relance et la défense du maintien de l'industrie dans les territoires français, c'est le type d'annonce délicate. Le groupe Rossignol, basé dans l'Isère à Saint-Jean-de-Moirans et qui compte cinq sites industriels dans l'Hexagone, annonce un plan de redimensionnement industriel et un programme de réduction des coûts.


Rossignol s'attend à une saison hivernale 2020-21 compliquée - Rossignol



Le géant de l'équipement pour les sports de montagne, dirigé par Bruno Cercley, explique devoir revoir son activité sports d'hiver et en particulier l'organisation de sa production de skis. "Les équipementiers font face à une baisse significative des volumes d’année en année en raison du développement croissant de la location au détriment de la vente, couplé à une plus grande irrégularité des taux d’enneigement en station, détaille le groupe dans un communiqué. La baisse d’activité liée à la crise sanitaire mondiale amplifie ce phénomène structurel de baisse de marché et conduit à un repli des volumes d’environ -25% en 2020, avec beaucoup d'incertitudes sur le bon déroulement de la prochaine saison d’hiver".

C'est donc dans ce cadre que le groupe annonce une réorganisation concernant 92 postes sur les 1310 que compte le groupe. Les deux tiers de ces postes se situent à Sallanches, dans l'usine de production de skis du groupe qui avait déjà connu une réorganisation il y a dix ans. Dans le détail, Rossignol annonce la suppression de 24 postes au siège à Saint-Jean-de-Moirans, 7 à Saint Etienne de Saint Geoirs et 61 sur l’usine de Sallanches. Il précise toutefois que l'évolution et la transformation des activités implique la création de 15 postes.


Usine de Sallanches - Archives AFP



La presse locale soulignait ces dernières semaines la possibilité de voir basculer des activités réalisées par le site de Sallanches vers une autre usine du groupe située à Artès, en Espagne, dans la province de Barcelone. Le groupe précise son propos en ce qui concerne l'activité de production.

“Ce projet permet de clarifier le rôle des deux sites, d’assurer la complémentarité de notre dispositif industriel et de donner une vocation claire au site de Sallanches, précise Bruno Cercley, président du groupe. Il réaffirme également la volonté du Groupe Rossignol de rester un acteur industriel en France et en Europe de l’Ouest”. 

Les gros volumes à Artès



Concrètement, la démarche est claire : chaque site va donc avoir une vocation très précise. Pour Rossignol, la réorganisation lui permettrait de "regrouper certaines productions à fort volume de skis de marque Rossignol et Dynastar sur son site d’Artés, qui possède déjà les capacités d’accueillir des gros volumes, pour gagner en productivité et optimiser ses coûts de production". Alors que restera-t-il à Sallanches? La direction explique vouloir conserver les étapes-clés de production, la confection des skis Junior et la production de skis à forte valeur ajoutée de petite série. Le site pourrait aussi développer d'autres actifs dont les contours n'ont pas été définis.

En parallèle de l'annonce industrielle, le groupe, qui s'est séparé des marques Vertical et Raidlight cet été, explique aussi engager une réduction de ses coûts. "La direction a présenté aux représentants du personnel un important programme de réduction des dépenses et de frais fixes : voyages et déplacements, échantillons, salons, etc.", détaille-t-il dans un communiqué.

Rossignol compte aussi les marques Dynastar, Lange, Look, Risport mais aussi Dale of Norway dans son portefeuille. Le groupe réalisait environ 370 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019.


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com