Rossignol fait appel à Damir Doma pour le printemps-été 2019

Nouvelle collaboration créative pour Rossignol. Présent au Pitti Uomo, le spécialiste français de la montagne, propriété du fonds norvégien Altor, présente au sein du salon masculin florentin, qui ouvre ses portes ce mardi, sa collection pour le printemps-été 2019, dont une partie a été dessinée par le styliste croate Damir Doma. L’hiver dernier, c’est le créateur italien Andrea Pompilio qui avait été sollicité. Rossignol poursuit par ailleurs sa collaboration avec Jean-Charles de Castelbajac et son co-branding avec Tommy Hilfiger.
 
Damir Doma et Alessandro Locatelli - Rossignol

La capsule « Urban Mobility » affiche un esprit résolument urbain. Elle est composée d’une soixantaine de pièces pour femmes (35 %) et hommes (65 %), entre pièces à manches, pantalons, sweaters et t-shirts. « C’est une collection très Rossignol, qui reflète bien nos codes, représentant la montagne, mais aussi l’univers du sport et de l’outdoor avec des tissus et des détails techniques », explique à FashionNetwork.com Alessandro Locatelli, directeur général (CEO) de Rossignol Apparel, la division textile du groupe français créée en 2015.
 
Damir Doma, installé à Milan depuis 2015, a été choisi pour son talent et « sa démarche très respectueuse de l’identité de Rossignol ». « Nous l’apprécions beaucoup car il est aussi très ouvert au dialogue ». Il a mis en avant notamment dans la collection la praticité et la visibilité avec des détails réfléchissants et des vêtements ultra-légers.

Un coupe-vent est par exemple réalisé en laine et nylon avec la membrane Luminor, mise au point par le tisseur piémontais Reda, permettant au blouson d’emmagasiner la lumière du soleil dans la journée pour la relâcher progressivement dans l’obscurité. La construction des vêtements est également étudiée pour permettre le maximum de mobilité et de résistance.

Comme le souligne le manager, les différentes acquisitions du groupe ces dernières années, telles que Raidlight-Vertical, spécialiste du trail, Felt Bicycles et Time dans le vélo, et tout récemment Dale of Norway, connu pour ses vêtements en laine, ont permis à Rossignol de tirer enseignement de leur savoir-faire et de se renforcer dans l’habillement outdoor.

Cette capsule sera distribuée au sein du réseau multimarque de la griffe grenobloise – soit près de 1 000 magasins -, ainsi que dans ses boutiques à l’enseigne (sept en gestion directe à Oslo, Lyon, Megève, Chamonix, Crans Montana, Saint-Moritz et Courmayeur, trois en franchise à Méribel, Val Thorens et Courchevel, et trois outlets) et sur son e-shop, tandis que va se poursuivre la collaboration avec le site britannique Farfetch.

Un modèle dessiné par Damir Doma pour la marque sportive - Rossignol

Les principaux marchés de Rossignol se situent dans l’arc alpin - France, Italie, Suisse et Autriche, représentant 60 % des ventes (le premier marché restant celui de l’Hexagone). « Nous sommes actifs sur tous les marchés, notamment en Scandinavie, Europe de l’Est et aux Etats-Unis, où nous avons fortement progressé et souhaitons nous développer à travers notre filiale », indique le directeur général de Rossignol Apparel.

La marque y est distribuée à travers 211 multimarques dont les principaux grands magasins comme Barneys, Nordstrom et The Webster. Elle souhaite ouvrir des boutiques en direct sur ce marché et poursuivre son expansion en Europe. Des discussions sont en cours pour une ouverture à Paris. Le groupe Rossignol s’apprête aussi à mettre le turbo en Asie, alors qu’il vient d’ouvrir son capital à IDG Capital, le spécialiste de l'accompagnement d'entreprises sur le marché chinois.
 
« De 2015 à 2018, nous avons triplé le chiffre d’affaires de la division Apparel. Nous tablons sur 40 millions d’euros pour l’exercice 2018-19 et comptons dépasser les 50 millions d’ici à 2020 », conclut Alessandro Locatelli.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportMode - DiversCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER