×
Publicités
Publié le
25 août 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

RougeGorge crée la marque Rose et monte en gamme sur le créneau de la lingerie sexy

Publié le
25 août 2021

En cette rentrée, RougeGorge étend encore son spectre dans l’univers des sous-vêtements. L’enseigne du groupe nordiste FashionCube a lancé le 16 août une nouvelle marque nommée Rose, cultivant un esprit séduction avec une lingerie travaillée aux détails sexy. Une façon pour la chaîne de pouvoir satisfaire les différentes aspirations des clientes, alors que les dessous sans armatures et minimalistes opèrent en parallèle une percée sur le marché de la lingerie.


L'un des ensembles phare de la nouvelle marque Rose - RougeGorge


La première collection signée Rose s’inspire de l’Egypte, et des splendeurs de Louxor. Motif papyrus, teintes bleu électrique, noir et or, jeux de transparences et multiples liens caractérisent cette offre composée d’une vingtaine de produits. On retrouve des soutiens-gorge, des tangas, culottes et autres strings, mais aussi un serre-taille, une nuisette, un body ou encore un déshabillé.

De la lingerie "pour se plaire avant tout", expose la marque née en 1992, qui entend "valoriser les formes de chaque corps". RougeGorge souhaite donc que cette ligne puisse convenir au plus grand nombre, en déclinant certains de ces modèles jusqu’au bonnet 110F. Et pour mieux orienter les consommatrices, l’enseigne dirigée par Catherine Gallais propose depuis quelques mois des rendez-vous conseil en boutique.


Laçage, liens et transparence au programme - RougeGorge


Côté prix, il s’agit d’une montée en gamme pour l’enseigne, avec des soutien-gorge étiquetés entre 45 et 55 euros (contre 30 euros en moyenne pour la gamme classique), et des bas proposés à partir de 22 euros. Un positionnement un peu plus premium, mais qui reste néanmoins plutôt accessible. La distribution de Rose se répartit entre l’e-shop et le réseau de magasins de l’enseigne, qui compte environ 250 adresses en France et en Belgique.

Multipliant les tests, RougeGorge a ouvert l’an dernier des bi-stores en partenariat avec la marque de sous-vêtements Dim, et a également accueilli les modèles techniques de la marque Triumph dans son assortiment web et magasin. De quoi couvrir un large spectre de besoins en matière de dessous, d’autant qu’une ligne maternité -appelée Jolie Mam’- a aussi été initiée cet été.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com