×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
2 mai 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rouje fait le pari de la beauté avec Les Filles en Rouje

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
2 mai 2022

Jeanne Damas préfère parler de “charme“ que de beauté. L’expression des émotions et l’affirmation de la personnalité sont devenues emblématiques de son style et ont modelé sa marque, rapidement devenue une référence internationale du chic parisien. Elle a fondé Rouje en 2016 avec son directeur général Jérôme Basselier, qui a aussi créé la griffe Swildens. À 30 ans seulement, l’entrepreneuse a déjà un solide projet derrière elle et entend bien transformer l’essai. Après le prêt-à-porter, elle va lancer son offre de maquillage, rebaptisée “Les Filles en Rouje“. La ligne de cosmétiques, qui aura son propre nom et son propre univers, sera présentée au public le 8 mai.


Les Filles en Rouje


“Rouge, c’est ma couleur signature. Une couleur de caractère, qui révèle plus qu’elle ne cache. Cette vision de la féminité, j’ai d’abord voulu la retranscrire dans une marque de prêt-à-porter, Rouje. Il était temps pour moi de dédier plus de place à la beauté au sein de mon univers et de partager ce qu’elle représente pour moi“, explique Jeanne Damas, qui glisse qu'elle rêvait d’être maquilleuse quand elle était petite. “Pour moi, le maquillage est fait pour sublimer ce que l’on a déjà, sa beauté naturelle et ce qu’on appelle souvent ses ‘petits défauts’ qui font en réalité tout le charme“, soutient-elle. “Avec Les Filles en Rouje, j’ai envie de parler à tout le monde et de révéler la beauté, sans filtre.“

Elle n’en est toutefois pas à son coup d’essai dans le secteur de la beauté. Célèbre pour ses lèvres toujours maquillées de rouge, Jeanne Damas a fait ses premiers pas dans l’univers de la cosmétique fin 2018, avec le lancement de ses premiers rouges à lèvres et d’une palette dans un camaïeu de rouges. Quatre ans plus tard, la ligne va s’étoffer et se professionnaliser en s’offrant un changement d’identité comprenant un nouveau nom, un logo différent et un profil Instagram avec son propre univers, conçu comme un moodboard d’inspiration, faisant la part belle aux fleurs exotiques, aux papillons, aux cerises et aux compositions de maquillage mêlant des rouges intenses et des nuances fuchsia. La ligne de beauté reste dans le giron de la marque Rouje mais jouira d’une grande indépendance pour exploiter tout son potentiel.

“Nous avons fait le choix de deux identités différentes mais complémentaires. Nous voulons croître jusqu’à devenir une véritable référence de la beauté, capable de faire concurrence aux poids lourds du secteur“, revendique Diane Mansour, responsable du département cosmétique de Rouje. À la tête d’une équipe de cinq personnes, elle est passée par L’Oréal et Coty et a participé au développement du maquillage de Gucci. Spécialiste de la beauté, elle est entrée chez Rouje il y a deux ans pour donner une nouvelle dimension à la ligne de maquillage, en étroite collaboration avec Jeanne Damas.

Simplifier la routine de beauté



Les premiers produits Les Filles en Rouje seront dévoilés au mois de mai. Proposée au prix de 55 euros, une palette pour le teint sera composée de trois highlighters dans des tons champagne, doré et bronze ainsi que de trois blushes crémeux et poudrés, adaptés à différentes tonalités de peau. D’une texture légère et convenant à toutes les peaux, les produits sont élaborés à l’aide de 99% d’ingrédients naturels comme l’huile de coco, de jojoba et le beurre de cacao.


La nouvelle palette de la marque - Les Filles en Rouje


“Notre objectif est de simplifier la routine de beauté et d’apporter de la lumière au visage. Jeanne est une femme active, une maman et une entrepreneuse. Notre ligne de maquillage est à son image. Elle s’applique avec les doigts, rapidement et facilement“, détaille la responsable beauté. Tous les détails ont été étudiés lors du développement : le packaging, à l’esthétique rétro, est orné d’un motif écaille-de-tortue et doté d’un miroir suffisamment grand pour refléter le visage en entier.

Proposée sur le site web de l’entreprise avec sa propre page dédiée, la ligne de beauté de Rouje sera aussi disponible dans les points de vente parisiens de la marque, au Bon Marché et à La Samaritaine. La nouvelle identité des Filles en Rouje y sera bientôt présentée. À court terme, la marque ne souhaite pas travailler avec les géants de la distribution spécialisée cosmétique et préfère croître “de manière organique“.

La marque produit 90% de ses produits en Europe et possède sa propre boutique au numéro 11 de la rue Bachaumont, l’adresse où se trouve également son siège, récemment rénové et agrandi sur trois étages. Inaugurée en 2019, la boutique sera bientôt transformée pour proposer un nouvel espace dédié à la beauté.

L’entreprise ne publie pas ses chiffres, ses dirigeants revendiquant ses “bons résultats“, notamment sur ses principaux marchés: la France, les États-Unis et le Royaume-Uni. Après avoir mené des tests au format pop-up, Rouje compte ouvrir des boutiques physiques dans des villes stratégiques comme Londres et New York. En Chine et en Corée du Sud, la griffe française va tout d’abord installer des espaces éphémères avant d’envisager des ouvertures définitives.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com