×
2 650
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 janv. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Royaume-Uni : les ventes au détail en recul de 1,9 % en décembre

Par
AFP
Publié le
22 janv. 2017

Les ventes au détail au Royaume-Uni ont reculé de 1,9 % en décembre sur un mois, à cause d'un repli des activités dans l'habillement et l'équipement domestique, a annoncé vendredi l'Office national des statistiques (ONS) qui a souligné que la tendance globale restait toutefois positive.


harrods.com


Cette annonce a pris par surprise la plupart des analystes, qui s'attendaient en moyenne à un très léger effritement de 0,1 % en volume d'un mois sur l'autre, d'après un consensus publié par Bloomberg.

Les ventes ont reculé notamment dans les magasins de vêtements et de chaussures (-3,7 %) et encore plus dans les commerces spécialisés dans l'équipement de la maison (-7,3 %).

Les données pour le mois de novembre ont en outre été révisées à la baisse, la hausse mensuelle de 0,2 % ayant été corrigée en un effritement de 0,1 %.

L'ONS a toutefois souligné que la tendance restait à la hausse. Sur un an, les ventes ont grimpé en décembre de 4,3 %, et en novembre de 5,7 %.

Lors de l'ensemble du dernier trimestre par rapport au troisième trimestre, les ventes s'affichent aussi encore en hausse de 1,2 %. Les dépenses des consommateurs devraient donc avoir continué de tirer la croissance du PIB britannique au quatrième trimestre, dont une première estimation sera publiée jeudi prochain.

Reste que la forte baisse mensuelle enregistrée en décembre a fortement étonné, car elle marque un coup d'arrêt à un récent flot de statistiques très encourageantes pour l'économie britannique, qui ont rassuré les responsables du pays s'apprêtant à négocier sa sortie de l'Union européenne.

« C'est la chute la plus forte depuis avril 2012. Toutes les catégories ont constaté un repli en décembre », a souligné Howard Archer, analyste chez IHS. « L'ampleur de la baisse laisse penser que les dépenses des consommateurs pourraient être plus faibles de façon marquée en 2017, à mesure que les fondamentaux soutenant la consommation s'affaiblissent », a-t-il ajouté.

Comme la plupart des économistes, Howard Archer prévient du fait que le pouvoir d'achat des ménages va souffrir cette année de la forte poussée prévue de l'inflation, au moment où la dépréciation de la livre renchérit les produits importés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.