×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Safilo: bon premier trimestre grâce au e-commerce et aux nouvelles marques

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 mai 2021

Le géant de la lunetterie Safilo réalise un chiffre d’affaires de 251,4 millions d’euros au premier trimestre, en hausse de 20 % hors effets de change. Bien sûr, la comparaison avec le premier trimestre 2020 peut être biaisée par le début de la pandémie ; mais par rapport au premier trimestre 2019, la hausse est tout de même de 6 %.


Lunettes David Beckham - Safilo


Les marques propres et les principales licences du groupe sont à l’origine de ces bonnes performances. D’autre part, les nouvelles marques de son portefeuille ont réussi à compenser les licences terminées à la fin de l’année dernière.

Les États-Unis sont responsables en grande partie de l’augmentation des ventes et ont montré un engouement inattendu pour la vente en ligne, nouvellement implantée par le groupe. L’activité de e-commerce de Safilo a bondi de 164 %, notamment grâce au site Blenders, dont les ventes sont en hausse de 79 % sur une base pro forma. La croissance du canal de vente directe de Smith et les ventes générées par les boutiques exclusivement en ligne ont aussi largement contribué. Aujourd’hui, la vente en ligne représente 13 % des ventes nettes de Safilo, contre 5,9 % au premier trimestre 2020.

Comme attendu, la Chine, l’Australie et le Moyen-Orient réalisent des performances satisfaisantes, mais l’Europe reste « globalement décevante », en raison des « restrictions imposées aux commerces sur plusieurs marchés, affectant plusieurs canaux de distribution ».

Malgré tout, l’augmentation des ventes, associée à la politique de réduction des coûts mise en place en réaction à la pandémie et dans le cadre d’un plan plus large de contrôle des charges déployé ces dernières années, a entraîné une « amélioration significative » de ses performances d’exploitation.

L’EBITDA ajusté se situe à 25,8 millions d’euros au premier trimestre 2021, contre 5,8 millions d’euros en 2020 et 20 millions d’euros en 2019. La marge d’EBITDA ajustée atteint 10,3 %, contre 2,6 % en 2020 et 8,1 % en 2019.

Si l’on s’intéresse aux performances par marque, les griffes propres du groupe, Smith et Carrera, affichent une croissance solide, tandis que des licences telles que Hugo Boss, Tommy Hilfiger, Kate Spade et Jimmy Choo amorcent une belle reprise.

Les marques nouvellement ajoutées au portefeuille du groupe, comme Privé Revaux et Blenders, ainsi que les nouvelles licences acquises comme Levi’s, David Beckham, Missoni, Ports et Isabel Marant, compensent le manque à gagner des licences arrivées à terme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com