×
6 593
Fashion Jobs
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
2 oct. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Salaires textile : une décennie charnière pour l’Asie et l’Amérique latine

Publié le
2 oct. 2017

En analysant l’évolution des salaires dans l'industrie textile sur la décennie 2001-2011, le Worker Rights Consortium montre un véritable renversement des équilibres entre pays fabricants. Avec, au centre du phénomène, la hausse des salaires chinois.


Salaires mensuels du textile dans les 15 pays qui exportent le plus aux Etats-Unis. - WRC


L’analyse du WRC permet ainsi de rappeler une vérité révolue : la Chine offrait bien, en 2001, les plus bas salaires du secteur textile au sein de toute l’Asie. Après la décision prise en 2004 par Pékin d’imposer des hausses échelonnées du salaire minimum, ces salaires ont au final progressé de 124 % en l’espace de dix ans. Ce relèvement des revenus a entraîné une montée en gamme des productions chinoises afin que les industriels puissent compenser la hausse des coûts.

Les pays voisins de la Chine ont largement bénéficié de cette situation, récupérant l’approvisionnement d’entrée de gamme, tout en faisant face aux revendications salariales croissantes chez leurs ouvriers. Le WRC note que ces demandes ont ainsi provoqué de fortes hausses de salaires au Vietnam (+40 %) et en Indonésie (+38 %). Du fait de sa situation économique et de sa proximité avec les Etats-Unis, Haïti aurait aussi profité du phénomène (+48 %).

Mais ces évolutions positives cachent une réalité toute autre. « Corrigés (par rapport au cours de la monnaie et au pouvoir d’achat, ndlr), les salaires ont en réalité décliné dans une majorité de pays au cours de cette décennie, pointe le consortium. Le Mexique affiche une baisse record de 29 %, tandis que le Cambodge chute de 22 % à partir d’un salaire déjà très faible ».

Le Bangladesh, grand gagnant de la mutation des productions chinoises, a pour sa part vécu un déclin de "seulement" 2,4 %, souligne l’étude qui relève que ce chiffre est principalement dû à des hausses rapides des salaires sur la fin de la période. Avant même le drame du Rana Plaza, qui en 2013 braquera l’attention des observateurs internationaux sur la production bangladaise, le pays avait en effet vécu une longue série de grèves et manifestations, parfois sanglantes, chez ses ouvriers du textile.


Salaires en vigueur dans l'industrie textile, comparés aux salaires de subsistance (sur la période 2001-2011). - WRC


Reste que ces données demeurent parcellaires : la prise en compte des heures supplémentaires rémunérées, qui composent une grande partie des revenus des ouvriers du textile dans ces pays, est difficilement évaluable selon les marchés. D’autant plus que, selon le Worker Rights Consortium, ces heures supplémentaires dépassent souvent le plafond légal local.

Un autre facteur relativisant largement ces données est le niveau de ces salaires minimums par rapport au revenu de subsistance. « Dans aucun des 15 pays inclus dans l'étude, le salaire mensuel direct ne permet aux travailleurs du textile d’atteindre l'équivalent du salaire de subsistance », affirme le WRC. L’organisme souligne qu’en moyenne le salaire des pays étudiés correspond à 36,8 % du salaire de subsistance du pays concerné.
 
 
https://cdn.americanprogress.org/wp-content/uploads/2013/07/RealWageStudy-3.pdf

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com