×
Publicités
Publié le
6 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Salon du Meuble: Hermès mise sur matières et savoir-faire

Publié le
6 sept. 2021

Hermès est l’une des rares maisons de luxe à avoir investi en force le Salon du Meuble cette année, qui se tient à Milan jusqu’au 10 septembre, dans un format réduit. Fidèle depuis 2011 à ce rendez-vous très couru, le sellier a investi La Pelota, -comme il l’avait fait lors de la dernière édition de 2019-, un lieu historique où l’on jouait encore jusqu’en 1997 à la pelote basque.
 

Hermès collabore pour la première fois avec Studio Mumbai - ph Dominique Muret


Pour pénétrer cet espace de 2.000 mètres carrées, situé en centre-ville, il faut montrer patte blanche: prise de température, invitation et pass sanitaire sont nécessaires. En ce lundi, la Via Palermo, habituellement l’un des lieux chauds du Brera Design District, est plutôt calme. Pas de cohue non plus au sein de La Pelota, où les entrées sont échelonnées. Du jamais vu pendant le Salone del Mobile !
 
Durant tout le mois d’août, les artisans décorateurs de l’opéra milanais de La Scala ont travaillé dur sous l’égide de Charlotte Macaux Perelman, codirectrice artistique d’Hermès Maison au côté d’Alexis Fabry, pour décorer entièrement à la main les cinq maisons en bois enduites à la chaux, qui accueillent la nouvelle collection d’objets de la griffe.

Ces cinq blocs géants, posés sur une étendue sablonneuse terre de Sienne et décorés de trames et motifs géométriques multicolores, abritent chacun quelques objets d’exception dans un décor sobre et élégant, jouant sur les contrastes du blanc, de la lumière et de l’obscurité.
 

L'installation d'Hermès est entièrement peinte à la main - ph Dominique Muret


Cette année, pas de multitudes de pièces. Ce sont les savoir-faire et les matières, qui sont mises en avant dans un espace dépouillé. A commencer par la technique traditionnelle du papier mâché, utilisée pour la première fois par Hermès, à travers la réalisation dans un atelier spécialisé de Lecce, dans les Pouilles, d’un fauteuil dessiné en collaboration avec le designer indien Bijoy Jain du studio Mumbai. Il est juste présenté au côté de deux tables basses aux allures de meule à moudre, sculptées et ciselées dans des blocs de pierre noire.
 
Autre savoir-faire ancestral redécouvert par la marque, le cuivre émaillé. Il a été utilisé pour réaliser dans un laboratoire près de Venise une série de centre de tables aux différents motifs et couleurs. Accrochés aux murs, ils sont exposés avec les célèbres plaids de la maison, déclinés cette fois en blanc, avec, pour certains modèles, juste un fil d’or appliqué sur une inédite composition de feutre.
 

Hermès, la nouvelle collection d'objets pour la maison - ph Dominique Muret


Les autres espaces accueillent tour à tour le ludique service à thé et café Hippomobile, décoré par l’artiste italien Gianpaolo Pagni, qui s’est inspiré des casaques des jockeys et de l’univers des dessins animés, des corbeilles en osier et cuir coloré, les tapis Cordelie entièrement brodés à la main en Inde ou encore la ligne de mobilier minimaliste "Equilibre".
 
Réalisée au Danemark, cette collection en chêne clair se compose d’une table, d’un fauteuil et d’une chaise avec galette en cuir pour l’assise, dessinés en collaboration avec Jasper Morrison. La chaise, en particulier, reprend et retravaille le modèle conçu par le designer britannique en 1997 pour le réfectoire du couvent Sainte-Marie de La Tourette, près de Lyon, construit en 1960 par Le Corbusier.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com