×
Publicités
Publié le
3 oct. 2013
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Salons deuxième session: un bon cru printemps-été 14

Publié le
3 oct. 2013

Une fashion week féminine très fréquentée, c’est la synthèse que faisaient les différents acteurs des showrooms et salons à l’issue des présentations. Se tenant eux du vendredi 27 au lundi 30 septembre, les salons de deuxième session ont donc tiré un bilan positif de leur édition printemps-été 14. La fréquentation et les acheteurs les plus importants furent semble-t-il au rendez-vous de Paris.

Sous la tente des Tuileries, dans l'espace Paris sur Mode. Photo: Pixelformula.


Parmi la dizaine d’événements, l’ensemble formé par Première Classe, Paris sur Mode, Don’t Believe the Hype et The Box a connu une bonne session. L’organisateur WSN Développement a annoncé le chiffre de 19712 visiteurs en quatre jours sous les tentes des Tuileries. Une hausse de 2% par rapport à septembre 2012, déjà en hausse de 15% à l’époque. Un chiffre qui, du fait d’un recul fort du visitorat français (-18%) ne révèle pas la très belle progression du public international (+19%), qui compte désormais pour près des deux tiers du total. Les salons WSN prennent ainsi la même tournure que leurs confrères de seconde session, très majoritairement tournés vers l’international.

Les pays européens (hors France) représentent 50% de la fréquentation étrangère avec 6 376 entrées. L’Italie est le premier pays européen en termes d’affluence avec 2 142 acheteurs (+3%). Il est suivi du Royaume-Uni (1 018), de l’Allemagne (708), la Belgique (670) l’Espagne (572), la Suisse (438), etc.

Avec une thématique Japon, la présence asiatique progresse encore. Elle représente 26% du visitorat, avec 3 246 entrées et prouve une nouvelle fois son attirance pour Paris. Avec 2 162 visiteurs et arrivant en pole position du visitorat étranger, les acheteurs japonais tiennent le haut du pavé en enregistrant une hausse de 13%. La Chine, quant à elle, marque une très belle progression de 60% et totalise 550 visiteurs. La fréquentation coréenne évolue elle aussi de 42% avec 204 acheteurs.

Enfin, la fréquentation du continent américain est en hausse avec 1 136 acheteurs, soit 8% de la totalité du visitorat étranger. Les salons ont enregistré 1 004 acheteurs en provenance des Etats-Unis, soit la 5e clientèle étrangère en cumulé, avec une augmentation de 59%.

Les marques d’accessoires comme de prêt-à-porter féminin se disaient d’ailleurs globalement satisfaites par la belle représentation japonaise, américaine, chinoise et italienne, toutes en progression. "C’est un très bon salon, a-t-on relaté dans l’équipe de Petite Mendigote. Même si on a peu vu de Français, ici c’est l’international que nous visons. Et sur ce plan, ça s’est avéré très bon, nous avons rattrapé le salon de juillet (Who’s Next, ndlr) qui était un peu décevant".

Même son de cloche chez Leon & Harper, où la satisfaction régnait au dernier jour, relevant la qualité de l’édition qui a permis de noter de nouveaux clients, "peut-être aussi grâce à l’espace Don’t Believe the Hype qui amène une nouvelle clientèle d’acheteurs", relevait-on.

Parmi les autres événements, le Memy Mode affiche également un bilan positif. Le salon déménageait au pavillon Vendôme pour un nouveau format plus intimiste, mais qui a satisfait l’organisatrice Mariel Gamboa. "Nous avons relevé environ 2000 visiteurs, des très bons acheteurs qui ont apprécié le nouvel emplacement et même des nouveaux qui n’étaient jamais venus encore. Nous affinons notre concept avec ce nouveau lieu pour nous différencier des autres salons car, contrairement à ce que certains disent, il n’y en a pas trop, affirme-t-elle. Pour faire de bonnes fashion weeks très internationales, il faut que l’offre soit complète et diverse! C’est la force de Paris", concluait-elle.

L'activité était vive à Tranoi au Carrousel du Louvre. Photo Pixel Formula


Tranoï a de nouveau attiré les acheteurs internationaux sur ses trois sites. Le salon ouvrait chaque jour une heure plus tôt qu’à l’accoutumée, et s’attendait à une baisse sensible des entrées préenregistrées, qu’il proposait cette saison de façon payante. Au lieu d’une baisse, les pré-enregistrements ont augmenté de 8%. La fréquentation du site Montaigne a connu une hausse de 8%, selon ses organisateurs, portée par l’appétit grandissant de la Russie, des pays de l’ex-URSS et du Moyen-Orient. Le palais de la Bourse, dont la fréquentation fut stable par rapport à l'édition précédente, semble avoir profité de l’aménagement d’un espace en mezzanine instauré la saison dernière. Le nombre de commandes aurait augmenté, d'après les témoignages des exposants.

Dans les allées de Capsule Femme, dernière édition à la Cité de la Mode et du Design. Photo: Pixelformula.


Woman, petite sœur de Man, a également clos sa troisième édition dans une atmosphère positive. "Nous avons eu un beau visitorat, plus nombreux que la saison dernière, a estimé Antoine Floch, l'un des cofondateurs. Même s'il y a parfois eu des moments calmes, logique pour une troisième seulement, cela s'est traduit par de nouveaux comptes pour nos marques. Les bons acheteurs du Japon, de Corée du Sud et des indépendants venus des États-Unis se sont déplacés", a-t-il précisé.

De son côté, Capsule signait dimanche son ultime saison womenswear à la Cité de la Mode et du Design, un lieu que les organisateurs ont été contraints de quitter, faute d’un visitorat réellement satisfaisant pour les exposants. Toutefois, attestent-ils, "le nombre de visiteurs s’est avéré dans la lignée de la précédente édition". La majorité des acheteurs provenaient d’Europe, surtout du Royaume-Uni et de France. Capsule a observé une augmentation du visitorat coréen et russe.

Le déménagement de l’édition femme de Capsule au Tapis Rouge, dans le Xe arrondissement, va contraindre les organisateurs à revoir leur sélection d’exposants. Car ce futur lieu sera plus central certes, mais aussi plus petit. "Nous amènerons dans ce nouvel endroit une brandlist plus concentrée", prévoit déjà une porte-parole du salon new-yorkais. Les exposants internationaux ont déjà manifesté leur enthousiasme quant à la future adresse de Capsule femme.

Par Anaïs Lerévérend et Florent Gilles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com