×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
17 déc. 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Salons: le Pitti n'a pas l'intention d'annuler son édition de février prochain

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
17 déc. 2020

Le Pitti est déterminé à maintenir son édition physique de février prochain, et annonce déjà la participation d'environ 300 marques, selon Raffaello Napoleone, le PDG du salon de mode florentin.


Raffaello Napoleone - Pitti Immagine


Le salon — qui se divise en trois entités distinctes, "Uomo" pour la mode masculine, "Bimbo" pour les enfants et "Filati" pour les fils à tisser et à tricoter — a été obligé d'annuler tous ses événements physiques cette année, après son édition du Pitti Uomo en janvier dernier, à l'aube de la pandémie de coronavirus. Par la suite, ses organisateurs ont mis sur pied plusieurs formats numériques, notamment en lançant un projet numérique, Pitti Connect, en juillet.

La prochaine édition de Connect, consacrée à la mode masculine, aura lieu en janvier prochain sur Internet. Et les organisateurs du Pitti ont bien l'intention de maintenir leur événement physique, qui regroupera ses trois divisions, du 21 au 23 février.

"Près de 300 marques participent à notre salon en février: elles ont déjà payé. Nous attendons entre un quart et un tiers de notre nombre habituel de marques. Mais pour être honnête, il est impossible de savoir exactement combien", nous avoue Raffaello Napoleone, au cours d'un rendez-vous sur Zoom.

L'événement se déroulera à la Fortezza da Basso, une impressionnante forteresse médiévale qui abrite le Pitti cette saison — d'habitude, les showrooms, les défilés et les présentations ont lieu dans d'opulents palais et des sites historiques répartis dans toute la capitale de la Renaissance.
 
Le gouvernement italien a interdit tout événement accueillant du public jusqu'au 15 janvier de l'année prochaine, rappelle Raffaello Napoleone, avant d'ajouter que si ces restrictions étaient prolongées, le Pitti devrait rembourser tous les frais de réservation avancés par les exposants. "Nous avons déjà rendu 80 millions d'euros en juin. C'est la moitié de notre chiffre d'affaires annuel pour nos trois événements. D'autres salons se sont contentés de fournir un bon d'achat à leur clientèle", explique-t-il.
 
Le Pitti propose une gamme de prix dégressive pour les stands à l'intérieur de la forteresse, en fonction de l'étage, de l'accès et de l'installation. Pour les marques, le tarif moyen est d'environ 300 euros par mètre carré. 

Le PDG du Pitti souligne que pour de nombreuses petites et moyennes entreprises de mode et d'accessoires, son salon reste un marché essentiel pour rencontrer les propriétaires de boutiques, les grands magasins et les détaillants en ligne.  "Parmi nos partenaires, nous comptons un grand nombre de petites marques de créateurs. Elles sont l'épine dorsale de l'Italie. Ces petits exposants n'ont pas l'organisation nécessaire pour vendre à l'étranger sans un salon comme le nôtre. Ce ne sont pas des entreprises d'un demi-milliard d'euros".

Si Raffaello Napoleone concède qu'il est impossible de prévoir exactement combien de visiteurs feront le déplacement en février, il nous fait remarquer qu'il y a toujours des vols réguliers vers Rome en provenance d'Amérique ou de Chine, même si leurs passagers sont soumis à des tests virologiques à l'embarquement et à l'atterrissage.


Photo - Pitti Immagine/AKAstudio - collective


D'après le PDG du Pitti, certaines marques présenteront des versions actualisées de leurs collections d'Automne-Hiver 2020/21.

"Difficile de savoir ce qui va se passer. En Italie, lorsque le confinement s'interrompt dans une région, il s'enclenche à nouveau dans une autre. Sur le plan commercial, la situation est encore catastrophique. Parmi nos détaillants, beaucoup subissent l'impact de plein fouet. De très nombreuses boutiques multimarques mettent la clé sous la porte, incapables de payer leur loyer. Les propriétaires ne sont pas toujours disposés à réduire les coûts. C'est pourquoi pour une marque, toute occasion de rencontrer des clients lors d'un salon professionnel est la bienvenue. Et oui, le numérique joue certes un rôle central, mais dans le domaine de la mode, une présentation physique a un impact tout à fait différent sur un grossiste ou un consommateur".

La plateforme Pitti Connect, lancée en juillet dernier, présente les collections de 288 marques dans la catégorie Uomo, et d'environ 550 au total depuis l'ajout des divisions Filati et Bimbo.

"Nous avons attiré 9.500 acheteurs, qui ont visité un million et demi de pages. Je sais que 2021 sera elle aussi une année difficile. Mais nous espérons organiser une édition physique à part entière du Pitti Uomo en juin prochain. Après tout, ce sera sa 100e édition. Audaces fortuna juvat [la fortune sourit aux audacieux]", conclut Raffaello Napoleone.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com