×
5 686
Fashion Jobs
Publicités

Salons masculins: une vraie richesse d'offre à Paris

Publié le
today 19 janv. 2012
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Capsule fait la jonction entre Berlin et Paris. Le salon des new-yorkais de BPMW tenait sa deuxième édition allemande cette saison et enchaîne directement avec ses dates parisiennes. Si bien que l’organisation met en place un pont aérien en affrétant un vol privé entre les deux capitales pour faciliter la présence des marques et acheteurs sur les deux salons. Cette saison encore, Capsule installe ses marques Heritage et preppy, ses griffes émergentes et ses styles pointus au garage Turenne, 66 rue de Turenne dans le Marais.


Capsule a affrété un avion privé entre Berlin et Paris pour les exposants et acheteurs - Photo: PixelFormula

Sûr que les hipsters passeront dans l’antre entre les 21 et 23 janvier pour découvrir les dernières livraisons de Penfield, Wood Wood, Veja, Norse projects ou Kulte. Parmi les quelques 110 griffes présentes (contre 90 un an plus tôt), on notera l’arrivée de la ligne habillée d’Arc’teryx baptisée Veillance, de Shipley and Halmos, des Italiens d’Aviatic et du renfort de Levi’s qui ajoute Levi’s Made and Crafted à Levi’s Vintage Clothing.

Mêmes dates (21-23/01) et même quartier, la première édition de Man se tiendra à l'Espace 5bis, au 5bis rue Froissart justement. Antoine Floch, ex-codirecteur de feu Rendez-Vous, fermera tout juste les portes de l'édition new-yorkaise de Man et ramènera dans ses valises quelques marques américaines pointues. La sélection d'une trentaine de marques marie valeurs sûres, Heritage, minimalisme et made in France. Tout un programme incarné notamment par Commune de Paris, Bérangère Claire, Le Mont Saint Michel, Fred Perry Laurel Wreath ou encore Kitsuné Tee.

Tranoï, quant à lui (20-22 janvier), s'installe une nouvelle fois au Palais Brongniart dans un endroit qui sied à ce salon très créateurs. Le salon accueille 130 marques à l'origine géographique très large, avec 30% d'Italiens, 22% de Français, près de 12% de Japonais, 9% d'Anglais, 6% d'Allemands, etc. C'est justement une des forces du salon de présenter une telle diversité.

De son côté, le British Fashion Council met en avant ses talents. Il installe 19 designers au Loft, 3 cour Bérard, dans le IVème du 21 au 24 janvier. La découverte s’annonce éclectique. On retrouvera notamment dans ce London Show Rooms les propositions de Martine Rose, Sibling, KTZ, Lou Dalton, Christopher Raeburn ou Bernstock Speirs.

Anaïs Lerévérend, Olivier Guyot et Jean-Paul Leroy

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com