×
Publicités
Publié le
9 déc. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

San Marina, en redressement judiciaire, est désormais en quête d'un repreneur

Publié le
9 déc. 2022

Face aux difficultés traversées par San Marina, les administrateurs judiciaires mandatés dans le cadre de son redressement judiciaire enclenché en septembre dernier ont décidé de lancer un appel d'offres en vue de la reprise globale de l'enseigne de souliers. Ils en ont informé le 8 décembre le comité social et économique de l'entreprise. La société avait été acquise fin 2019 par Stéphane Collaert, épaulé de Laurent Portella.


Collection automne-hiver 2022/23


Cet appel d'offres "ouvre donc une période de recherche d’un ou de plusieurs investisseurs ou partenaires. Il est mené en parallèle de l’analyse de la possibilité de présenter un projet de plan de redressement", précise la société dans un communiqué. Les actionnaires en place ont encore l'option d'une potentielle relance, sous réserve de la solidité de leur plan.

Qui pour reprendre San Marina? Un groupe de prêt-à-porter souhaitant se diversifier dans les souliers? Un fonds d'investissement? La marque au positionnement milieu de gamme peut se vanter d'adresses bien placées (même si certaines sont non rentables), et distille des produits au style féminin et coloré, revendiquant ses racines méridionales. Néanmoins, si une reprise a lieu, un redimensionnement à la baisse de l'entreprise sera sans doute inévitable.

Les candidats à la reprise globale ont jusqu'au 6 janvier 2023, à midi, pour se faire connaître et rédiger leur offre.
 
Suite à une audience tenue le 24 novembre dernier, le tribunal de commerce de Marseille a en outre décidé la poursuite de la période d'observation de San Marina, qui court jusque fin mars 2023. Une audience intermédiaire se tiendra le 12 janvier prochain.
 

Le concept de boutique San Marina développé en 2019 - San Marina


"Les magasins sont ouverts et les salariés continuent de servir les clients avec l’esprit d’équipe et l’excellente qualité de service qui sont les marques de fabrique de San Marina, en particulier, au moment où l’enseigne entre dans une succession de temps forts commerciaux", assure l'entreprise, qui emploie 680 salariés et s'appuie sur un parc de 163 magasins en France.
 
En octobre, les administrateurs judiciaires avaient déjà déclenché un appel d'offres concernant une partie de son réseau, pour une éventuelle reprise partielle portant sur 49 adresses.
 
La chaîne née à Aubagne en 1981, qui a évolué au sein du groupe Vivarte jusqu'en 2019, a généré un chiffre d'affaires de 63 millions d'euros sur l'exercice 2020/21, contre 83 millions d'euros réalisés l'année précédente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com