×
Publicités
Publié le
8 déc. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sandro expérimente la location de vêtements avec Les Cachotières

Publié le
8 déc. 2022

Après Maje, qui a lancé son site dédié en 2021, une autre marque du groupe SMCP s'essaie à location de vêtements. Il s'agit de Sandro, qui inaugure ce 8 décembre sa présence sur la plateforme française Les Cachotières, spécialisée depuis 2016 dans la location de tenues de soirée entre particuliers. Depuis février 2022, face à la demande grandissante émanant des griffes elles-mêmes, le site fondé par Agathe Cuvelier accueille directement des marques qui mettent à louer leurs propres collections premium dans un "espace créateur" dédié.


Collection automne-hiver 2022/23 - Sandro


Plutôt que de se lancer seule dans l'aventure, la griffe Sandro a donc préféré s'adosser à l'expertise des Cachotières, qui a internalisé les étapes du nettoyage des vêtements, de la réparation, du stockage et de l'expédition. Ses bureaux et son entrepôt -qui centralise les 5.000 pièces affichées sur son site- sont situés dans le Nord, à Wasquehal.  

"Nous proposons un service clé en main pour les marques qui souhaitent expérimenter la location mais ne veulent pas développer un site propre. L'avantage avec cet "espace créateur" multimarque est que les consommatrices ont accès à une dizaine de griffes haut de gamme, dont Vanessa Bruno, Pablo, Septem ou encore Ba&sh, qui mettent à disposition des produits de leur collection actuelle, dans toutes les tailles. Ce qui n'est pas le cas dans les vestiaires mis en location par les particuliers", précise Agathe Cuvelier, qui ajoute qu'un projet de location mis sur pied avec une marque peut se lancer rapidement, en quinze jours.

En tant que prestataire, Les Cachotières proposent également un service en "marque blanche" qu'a inauguré Ba&sh en 2020, avec son site nommé 'Rent your ba&sh closet'.


L'interface du site Les Cachotières, avec les produits Sandro - Capture écran


Concernant Sandro, une cinquantaine d'articles de la marque issus de l'offre féminine automne-hiver 2022/23, incluant des robes, des tailleurs, des vestes, des blouses ou encore des sacs à main, sont ainsi disponibles à la location.

La formule proposée? Un forfait allant de 20 euros (pour une ceinture) à 75 euros (pour le tailleur) pour une location de quatre jours, expédiée sous 24 heures. Ce prix inclut le pressing et l'essayage, auquel il faut additionner des frais de port. Et il est possible d'ajouter une seconde tenue pour cinq euros de plus, "si l'on hésite entre deux tailles par exemple", précise la fondatrice des Cachotières.

Cette dernière donne ensuite aux marques des analyses détaillées des retours d'expériences des clients concernant les produits loués (fréquence de location, retours sur les coupes, la qualité des matières, les anomalies…), afin qu'elles puissent dans l'idéal concevoir par la suite des tenues de plus en plus durables dans le temps.

Pour Sandro, cette initiative sur le marché français sera étendue l'an prochain à d'autres pays européens au sein desquels elle est présente, par le biais de partenariats locaux. "Ce premier pas dans l'univers de la location mode réaffirme notre volonté d'encourager des démarches de consommation circulaires. En outre, cela vient renforcer un devoir global de responsabilité à l'égard de l'environnement et des personnes, et vient s'ajouter aux actions déjà menées depuis plusieurs années", commente Isabelle Allouch, directrice générale de la marque.

Sandro, qui s'est aussi lancée dans la seconde main l'an dernier en partenariat avec Faume, s'appuie sur un réseau de 745 points de vente dans le monde. L'an dernier, un nouveau concept de boutique a été lancé, et le logo a été modernisé. La marque lancée en 1984 par Evelyne Chetrite a généré en 2021 un chiffre d'affaires de 497,6 millions d'euros, soit une progression de 20,1% par rapport à 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com