×
Publicités
Publié le
3 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Seconde Main: Place2Swap s'ouvre aux ventes de retours et stocks dormants

Publié le
3 sept. 2021

Fondée pour accompagner les marques dans leur intégration d'une offre de seconde main, Place2Swap ajoute une corde à son arc. La plateforme en marque blanche va intégrer des solutions B2C permettant aux marques de mettre en vente stocks dormants et retours produits.


Shutterstock



Une approche qui cible en priorité les marques de mode et de chaussures, en particulier face à l'interdiction prochaine de détruire les invendus. Des marchés qui, avance Place2Swap, affichent des taux de retour avoisinant les 25%, pour 630 millions d'euros de destructions d'invendus chaque année.

Ce déploiement BtoC s'inscrit dans la même logique que l'offre CtoC originelle. A savoir inciter les consommateurs à venir chercher leurs commandes (offre d'occasion ou produit reconditionné) dans les boutiques elles-mêmes. Et d'occasionner au passage des achats parmi les collections actuelles. Cette "V2" devrait être déployée chez cinq marques partenaires d'ici à la fin de l'année, et une vingtaine sont ciblées pour l'année prochaine.

"En regroupant tous les usages (seconde main, retours, reconditionnés ou encore invendus) au sein d’une même solution, nous permettons aux marques de créer une vitrine circulaire parfaitement intégrée à leur site, et d'embarquer d’emblée les consommateurs dans une dynamique de circularité", indique Estefania Larranaga, cofondatrice de Place2Swap. "Cela leur permet également de faire de leurs consommateurs des 'consommateurs forever', en les fidélisant et les incitant à revendre leurs produits de manière infinie sur leur site".

En janvier 2020, Place2Swap annonçait la levée de 750.000 euros, destinés à financer l’accélération de son développement. Sur le marché français et européen de la mode, mais également ceux du sport, de la puériculture et du bricolage. La structure est notamment soutenue par Stanislas de Quercize (ex-Richemont France), Coralie de Fontenay (Ex-Cartier), la spécialiste du retail Catherine Barba, et Elisabeth Laville (think tank Utopies).
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Business