×
Publicités
Publié le
27 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Seconde main: Vestiaire Collective met le cap sur la Corée du Sud

Publié le
27 juil. 2022

Le spécialiste français de la revente de produits de luxe de seconde main Vestiaire Collective annonce son lancement en Corée du Sud. Un pays stratégique pour l'entreprise parisienne car le marché sud-coréen de la mode de luxe devrait tutoyer les 7 milliards d'euros à horizon 2024, selon KPMG.


Vestiaire Collective


Fort de 23 millions de membres dans quelque 80 pays, le portail arrive sur le dixième plus gros marché mondial de la mode de luxe avec une offre de 5 millions de pièces. Signe qu'il ne s'agit pas d'une simple extension de marché, Vestiaire Collective inaugure des bureaux à Séoul, ainsi que son cinquième centre d'authentification des produits, après ceux de Tourcoing, New York, Hong Kong et Londres.

Outre une plateforme en langue coréenne, le portail proposera le paiement en wons, l'expédition et livraison via les réseaux locaux de relais, ainsi que l'inscription via les solutions des réseaux sociaux Naver et KakaoTalk.

"Le potentiel du marché sud-coréen est immense" estime le PDG Maximilian Bittner. Pour Fanny Moizant, cofondatrice et présidente de la structure, ce déploiement va constituer "une étape clé dans le développement asiatique et mondial" de l'entreprise. "Cela renforce également notre engagement afin de créer un écosystème véritablement global, en offrant des alternatives abordables et responsables à la fast-fashion", indique la dirigeante.

Devenue une licorne française (soit une entreprise valorisée à plus d'un milliard de dollars, ndlr) en mars 2021, Vestiaire Collective compte parmi ses actionnaires, outre le géant du luxe Kering, le fonds coréen Korelya Capital, émanation du groupe technologique local Naver. La Corée du Sud intervient après le déploiement régional de l'offre en Australie, à Singapour et à Hong Kong.

Fondée en 2009 à Paris, la plateforme Vestiaire Collective s'est démarquée sur le marché de la seconde main en se positionnant sur les produits de mode haut de gamme et luxe. Produits qui peuvent être soumis avant la vente à des spécialistes afin d'en attester l'authenticité. L'entreprise revendique plus de 10.000 marques proposées par des particuliers, et 25.000 pièces ajoutées quotidiennement. Avant la crise sanitaire, le site avait entamé plusieurs virages stratégiques, réintroduisant notamment une offre de milieu de gamme et révisant la méthode de calcul de ses commissions.

Vestiaire Collective a mené en 2021 deux levées de fonds d'envergure. La première d'un montant de 178 millions d'euros, menée en mars, avait vu le géant français du luxe Kering entrer au capital de l'entreprise. La seconde, réalisée en septembre, avait permis de rassembler une somme équivalente, portant à 1,45 milliard d'euros la valorisation de la licorne tricolore. En mars 2022, l'entreprise rachetait son concurrent américain Tradesy.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com