Sécurité en ligne : 52 % des sites ne protègent pas assez les données personnelles de leurs visiteurs

Selon une enquête réalisée par Dashlane, plus d'un site d'e-commerce sur deux ne protège pas assez les données personnelles de leurs visiteurs et 52 % n'imposent toujours pas de mots de passe à huit caractères avec lettres et chiffres.



D'après un 3e baromètre dashlane, spécialiste de la gestion des mots de passe et de l'identité en ligne, le consommateur est loin d'être protégé du piratage quand il fait des achats en ligne.

Sur les 25 sites analysés, 52 % ont un score négatif et n'imposent pas à leurs visiteurs l'usage d'un mot de passe alphanumérique (mélangeant chiffres et lettres), 52 % autorisent au moins 10 tentatives de connexion successives, et 36 % acceptent des mots de passe faibles comme « motdepasse », « azerty », « 123456 », qui sont aujourd'hui les plus utilisés et donc les plus faciles à pirater.

Parmi les plus mauvais élèves, on retrouve des leaders de l'e-commerce français tels que Amazon France, Rueducommerce ou Aramis Auto. A contrario, les premiers de la classe sont des grandes marques de référence comme Apple, Auchan, Alloresto, Carrefour ou Price Minister.

Méthodologie : les 25 sites ont été évalués via une liste de critères (longueur minimale du mot de passe, obligation d'utiliser un mot de passe alphanumérique, nombre de tentatives de connexion successives possibles...). Une note est alors associée à chaque critère et le total permet d'attribuer au site un score de sécurité compris entre -100 et 100.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 AFP-Relaxnews.

Mode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER