Seidensticker franchit la barre des 200 millions

Seidensticker ne donne qu'un seul chiffre ou presque, celui des ventes. Au cours de son dernier exercice, clos le 30 avril, le groupe allemand a franchi la barre des 200 millions d'euros de chiffre d'affaires contre 180 millions un an auparavant.

Seidensticker
Gerd Oliver Seidensticker, Detlef Adler, Frank-Walter Seidensticker.


La direction réaffirme son souhait de rester un spécialiste de la chemise et des chemisiers. Son portefeuille de marques propres ou sous licence compte Seidensticker, mais également Jacques Britt, Camel Active, Joop, Bogner ou encore Strellson. La performance s'expliquerait notamment par un programme offensif pour offrir aux détaillants de meilleures marges, par l'internationalisation et la distribution contrôlée.

Les ventes à l'international ont ainsi pesé 40% contre 36% un an auparavant. La France aurait connu une forte croissance.Avec l'automne/hiver, un corner a été installé aux Galeries Lafayette Haussmann.Une vingtaine de corners ont été installés aux Galeries Lafayette et au Printemps. Seidensticker travaille en France également avec environ 350 détaillants. "En retail, les corners sont prioritaires. Les grands magasins nous permettent d'avoir une visibilité dans les grandes villes où il y a peu d'indépendants", commente Patrick Jenn, dirigeant de Seidensticker France.

L'entreprise familiale, qui a été fondée en 1919, développe son réseau de magasins, notamment en Allemagne. De quelques outlets en 2004, elle compte désormais 33 boutiques dont une à Strasbourg.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER