Selfridges se porte très bien grâce aux accessoires et à la beauté

Les grands magasins d'outre-Manche semblent mieux s'en sortir que d'autres face à la crise que traverse actuellement le commerce de détail au Royaume-Uni. Alors que les enseignes britanniques  Harrods et Harvey Nichols ont toutes deux fait état dernièrement d'une forte hausse de leurs bénéfices, leur homologue Selfridges s'est joint à elles pour annoncer que son résultat d'exploitation avait atteint le montant record de 181 millions de livres (204 millions d'euros) sur l'exercice 2017/18 clos le 3 février dernier. La chaîne enregistre ainsi une hausse de son bénéfice opérationnel d'un million de livres (1,13 million d'euros) par rapport à l'exercice précédent, les ventes ayant bondi durant la période de 11,5 % pour dépasser 1,75 milliard de livres (1,97 milliard d'euros).


Un espace Louboutin avec ses fameux escarpins aux semelles rouges - Selfridges

Au cours de l'exercice passé, Selfridges a massivement investi dans la rénovation de son parc de magasins, laissant présager des ventes et des bénéfices encore plus importants pour l'année fiscale en cours, malgré un environnement de consommation instable.

La rénovation du flagship d'Oxford Street par exemple a coûté 300 millions de livres : ses espaces beauté et accessoires ont été totalement transformés, et le département des accessoires rivalise désormais avec ses concurrents du monde entier.

La directrice générale de Selfridges, Anne Pitcher, a déclaré qu'en dépit des difficultés que connaît actuellement le secteur de la vente au détail au Royaume-Uni, elle est « absolument convaincue » que les grands magasins de luxe ont une place forte sur le marché. Elle explique à la presse britannique : « Le sentiment de plaisir et d'inattendu que nous réussissons à créer incite la clientèle à retourner dans nos magasins ».

La société n'a pas seulement modernisé son magasin emblématique de Londres, mais aussi ceux de Birmingham et Manchester, où de lourds investissements de modernisation ont également été menés. Le site de Birmingham a ainsi vu son offre de chaussures considérablement élargie, avec notamment l'ouverture de concessions Christian Louboutin et Gucci.

Le groupe Selfridges est également propriétaire des enseignes irlandaises Brown Thomas et Arnotts ainsi que des magasins canadiens Holt Renfrew et néerlandais De Bijenkorf.

Anne Pitcher a déclaré que tous les magasins du groupe « s'en sont bien sortis », et avoir enregistré une croissance exceptionnelle des activités sur Internet. « Je pense que cela découle de l'importance que nous accordons à l'expérience dans nos magasins, et de la façon dont nous nous présentons auprès de nos clients. »

L'agrandissement des espaces consacrés aux accessoires et à la beauté a joué un rôle essentiel de cette bonne performance, tout comme la création d'un espace de lunetterie, qui affirme proposer le plus grand choix de montures du Royaume-Uni. Selfridges élargira également son offre de vêtements pour homme dans son magasin d'Oxford Street à partir de ce mois-ci.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversCosmétiquesBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER