×
6 141
Fashion Jobs
THE GIFT LAB
Acheteur
CDI · LEVALLOIS-PERRET
INTIMISSIMI
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - Paris
CDI · PARIS
NEW YORKER
Responsable Régional f/h
CDI · LILLE
JACADI
Trafic Manager Europe du Sud H/F
CDI · PARIS
JACK GOMME
Responsable E-Com et Marketing Digital
CDI · PARIS
PVH CORP.
Retail Stores Project Developer
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Strasbourg
CDI · STRASBOURG
LOUIS PION SAS
Responsable Data Omnicanal &Amp; Performance Clients H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Directeur(Rice) Presse, Relations Publiques et Influencour le Prêt-À-Porter Féminin en Europe h/fe p
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Animateur(Trice) Des Ventes (H/F) - Pont Ste Marie
CDI · PONT-SAINTE-MARIE
CITY ONE
Office Manager (H/F) à Suresnes (92) CDI 35h 8h/16h
CDI · SURESNES
THE KOOPLES
CDI - Responsable Approvisionnement f/h
CDI · PARIS
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · BORDEAUX
PAULE KA
Responsable Qualité et Industrialisation Produit (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Contrôleur de Gestion Printemps Siège H/F
CDI · PARIS
MONOPRIX
Chef(fe) de Produits Lingerie f/h
CDI · CLICHY
SMCP
Chef de Projets Data / bi H/F
CDI · PARIS
GOYARD
Contrôleur Interne & Financier
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Supply Planning Manager H/F
CDI · PARIS
SANDRO
Responsable Adjoint Stock CDI 38h Outlet Roubaix (Dpt 59) H/F
CDI · ROUBAIX
THE KOOPLES
CDI - Directeur Merchandise Planner f/h
CDI · PARIS
COURIR
Gestionnaire de Collection - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
Publicités
Par
Reuters API
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
17 mars 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Selon la banque Cowen, les ventes de Nike pourraient dégringoler d'un tiers

Par
Reuters API
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
17 mars 2020

Le chiffre d'affaires de Nike pourrait chuter d'un tiers au quatrième trimestre, estime le cabinet de services financiers américain Cowen. L'équipementier sportif doit faire face à une série de perturbations liées au coronavirus : fermetures de magasins, problèmes d'approvisionnement et suspension de la saison de la ligue NBA cette année.


Nike - Facebook


Selon le courtier new-yorkais, la baisse de 34 % des ventes de Nike prévue sur le trimestre entraînerait une perte d'environ 4 centimes de dollar par action. Les analystes prévoient actuellement une hausse de 2,4 % des recettes, qui devraient atteindre 10,43 milliards de dollars (9,33 milliards d'euros), et un bénéfice de 64 centimes par action, selon les données IBES de Refinitiv.

"La fréquentation des centres commerciaux pourrait s'interrompre dans les semaines à venir ; les coûts fixes et les futures démarques de stocks créent un exercice de modélisation presque impossible au niveau mondial", s'inquiète John Kernan, un analyste reconnu pour la précision de ses estimations de revenus pour Nike.

Le cours des actions de la marque à la virgule a dégringolé de près de 16 % dans un contexte généralisé de chute des marchés. L'action a perdu un tiers de sa valeur depuis le début de l'année.

Pour rappel, plus de 180 000 personnes ont officiellement été infectées par le virus dans le monde. Pour des millions d'autres, la vie est en train de changer en raison des nouvelles normes de précaution édictées par les gouvernements, entre "distanciation sociale" et interdiction des rassemblements.

Les grandes ligues sportives, NBA et NFL en tête, ont également suspendu leurs saisons respectives, tandis Nike, Lululemon Athletica et Under Armour  ont fermé des magasins en Amérique du Nord et sur d'autres marchés afin de freiner la propagation de la pandémie.

"Les conséquences de l'annulation d'événements sportifs majeurs sur Nike et ses concurrentes sont comparables à celles de l'interdiction de voyager aux États-Unis sur les compagnies aériennes", déplore Jonathan Treiber, expert en vente au détail et PDG du fournisseur de solutions marketing RevTrax.

De son côté, la société d'études financières londonienne Woozle Research estime que les recettes de Nike pourraient être amputées de plus de 5,5 milliards de dollars (4,92 milliards d'euros) au cours des trois à six prochains mois.

Selon les quelque 120 principaux grossistes et distributeurs de produits Nike en Chine, en Europe et en Amérique du Nord interrogés par Woozle Research, les ventes mondiales de l'entreprise auraient déjà chuté de 21 % entre la mi-février et le 10 mars.

Les recettes de Nike avaient atteint environ 39,12 milliards de dollars (35 milliards d'euros) au cours du dernier exercice financier.

"Les gens ne veulent pas dépenser 150 ou 200 dollars pour une paire de VaporFly Nike en ce moment", reconnaît l'un des grossistes interrogés par George Mosley, analyste boursier principal chez Woozle — la société londonienne est sollicitée par des entreprises comme le fonds spéculatif Citadel et la société de capital-investissement KKR pour effectuer des recherches sur les entreprises dans lesquelles ils investissent.

Selon ses déclarations de la semaine dernière, l'équipementier allemand Adidas, le principal rival de Nike, s'attend à ce que ses ventes trimestrielles connaissent une baisse de 1 milliard d'euros dans les territoires de la Grande Chine, et qu'elles chutent de plus de 10 % dans le monde.

Nike dévoilera la semaine prochaine ses résultats du troisième trimestre. Si la marque n'a pas encore répondu à nos demandes de commentaires, elle prévient néanmoins que l'épidémie a eu un impact sur ses activités commerciales en Chine.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.