Sephora inaugure un magasin de beauté connecté

Dix ans après le lancement de son site marchand et près de six mois après celui du « click & collect », Sephora poursuit son incursion dans l’ère du 3.0 en inaugurant ce mercredi 21 octobre, au 66 rue de Rivoli à Paris, son premier magasin connecté. Baptisé Sephora Flash, ce nouveau concept retail surprend d’abord par sa surface, 130 m² contre les 400 m² en moyenne pour les 360 boutiques hexagonales de l’enseigne, à l’exception du flagship des Champs-Elysées et de ses 1 500 m².


A l'intérieur du magasin Sephora Flash de la rue de Rivoli. Au pieds du robots se trouvent les paniers digitaux (sous forme de cartes NFC).

Ce magasin réunit 3 500 références contre 6 000 dans les magasins classiques. Mais c’est virtuellement que tout se passe car les client(e)s ont en réalité accès à l’ensemble des 14 000 références de Sephora.  

Doublement équipé, d’un panier physique et d’un panier virtuel prenant la forme d’une carte NFC*, le visiteur peut en effet acheter les produits présents dans le magasin Sephora Flash comme le maquillage, les soins ou encore les produits d’électro beauté, mais également tous les produits disponibles sur Sephora.fr. Des bornes interactives permettent en effet de passer commande et de se faire livrer chez soi ou le lendemain dans le magasin Sephora Flash. Enregistrés sur la carte, qui est disponible en libre accès dans le magasin, les achats sont dans leur ensemble payés en caisse. Une fois les achats réglés, le client peut se rendre au « Mini Beautic », ce distributeur digital permet de choisir ses échantillons en scannant son ticket de caisse.
L'une des bornes intéractive qui permet de s'informer sur les produits mais également de remplir son panier virtuel.

En dehors de ce nouveau parcours d’achats, tous les testeurs disposés dans le Sephora Flash sont dotés de tags NFC permettant, une fois posé sur l’un des écrans connectés, d’obtenir les informations sur le produit et éventuellement de l’ajouter à son panier digital. En plus des grands classiques olfactifs, un linéaire mural présente une sélection de parfums de niches comme Juliette has a gun ou encore Serge Lutens et Atelier Cologne. Des parfums qu’il est uniquement possible de commander car seuls les testeurs sont présents en magasins, réduisant ainsi les stocks.

Ce magasin propose enfin une palette de services, bar à fond de teint, à sourcils de Benefit, à faux cils de Make Up For Ever... Une fois la mise en beauté effectuée, la cliente peut se prendre en photo avec le miroir à selfie et poster la photo sur les réseaux sociaux. Le magasin dispose également de coffres pour recharger ses téléphones portables.


Le distributeur d'échantillons Mini Beautic

Conçu comme un magasin de proximité, le concept Sephora Flash devrait permettre à l’enseigne de se développer sur de plus petites surfaces, notamment en centre-ville, et de densifier sa présence. Le concept pourrait également être dupliqué en Pologne et en Italie, les deux pays où l'e-commerce est pour l’instant présent.  
 
*NFC pour « near field communication », une carte qui permet la communication entre deux appareils compatibles

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesBeauté - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER