×
Publicités
Publié le
19 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sephora lance un plan d'action aux États-Unis pour contrer les préjugés racistes

Publié le
19 janv. 2021

Outre-Atlantique Sephora fait son introspection. L’enseigne de parfumerie sélective du groupe LVMH a commandé une étude sur les effets des préjugés raciaux dans l’univers du retail. Intitulée "The racial bias in retail study"* et menée en 2019 et 2020, elle puise ses fondements aussi bien dans la littérature académique que dans des entretiens menés en ligne et en face à face auprès des clients et des employés des magasins américains Sephora, mais pas uniquement.


Sephora lance un plan d'action pour contrer les préjugés racistes - Facebook: Sephora


Si ce travail dans la lutte contre le racisme a débuté dès l’automne 2019, Sephora précise en préambule que les mouvements en faveur de la justice sociale et contre les violences policières qu’ont connu les Etats-Unis au printemps et à l’été 2020 (mouvements qui ont débuté en mai 2020 suite à la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans décédé à la suite de son interpellation violente par des policiers blancs), marquent le besoin de reformer également le secteur de la distribution.

Parmi les faits mis en avant par Sephora: deux clients sur cinq des magasins américains indiquent avoir personnellement été victime de traitement injuste en raison de leur race ou de leur couleur de peaux. Par ailleurs, trois clients sur quatre pensent que le marketing ne montre pas la diversité pour les produits pour le teint, le corps, l’âge ou encore la nature de cheveux. Enfin, certains clients évitent ou limitent leur temps en boutique pour éviter les interactions inégalitaires avec les employés.  

Du côté des salariés des magasins américains, le constat n’est pas meilleur. Un salarié de la distribution américaine sur cinq estime avoir vécu une situation de traitement injuste en raison de sa race ou de sa couleur de peau de la part d’un collègue ou d’un client.

Dans la foulée de cette étude de près de 20 pages rendue publique, Sephora a annoncé que d’ici fin 2021 elle allait doubler son offre de marques fondées et dirigées par des leaders noirs. Aujourd'hui dans son offre pléthorique Sephora propose 8 marques dirigées par des personnes noires, soit 3% de l'offre totales. L’enseigne mettra également en avant ces marques via un onglet dédié sur son e-shop américain. Par ailleurs l'enseigne lancera un programme d’incubation de marques de six mois entièrement dédié aux fondateurs BIPOC, un acronyme anglais qui signifie  Black, Indigenous, and People Of Colour ( noirs, indigènes et personnes de couleur). Les noms des participants au premier programme qui comptera huit marques seront connus au printemps.

Dans le cadre d’un nouveau protocole permettant d’assurer à tous les clients un traitement égalitaire, Sephora va réduire la présence d’agents de sécurité de sociétés externes dans ses 500 magasins américains, pour les remplacer notamment par des collaborateurs internes spécialement formés. Le but étant de réduire l’anxiété des acheteurs.

" Nous savons que nous sommes bien placés pour influencer les changements positifs dans le secteur de la distribution et dans la société en général et il est de notre responsabilité d’intensifier nos efforts", explique Jean-André Rougeot, PDG de Sephora Americas.

*Etude sur les préjugés raciaux dans la distribution

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com