Sergio Tacchini passerait entre les mains de Stefano Maroni associé à deux fonds américains

Sergio Tacchini serait en passe de changer de mains. La marque italienne aurait été reprise par l’entrepreneur Stefano Maroni en association avec deux fonds américains, Twin Lakes Capital et B.Riley Principal Investments, selon le site italien Pambianco News. Contactée par FashionNetwork.com, la marque n'a pas confirmé l'information.


Depuis quelques saisons, la marque a su profiter de la vague du sport des années 90 - DR

Le repreneur, Stefano Maroni, n’est autre que le président de l’entreprise américaine GMI USA spécialisée dans la gestion de marques sous licence en particulier dans la chaussure (Seven for All Mankind, True Religion, Ben Sherman). En avril dernier, GMI avait conclu un accord afin d’avoir les droits de Sergio Tacchini aux Etats-Unis, pour le textile et la chaussure.

La nouvelle équipe dirigeante aurait déjà nommé un nouveau designer, Dao-Yi Chow, à la tête des collections. Ce créateur new-yorkais est le co-fondateur du label créateur et street Public School, en 2008, avec son binôme Maxwell Osborne. En 2013, leur marque a gagné le prix CFDA Swarovski du designer de mode masculine puis le prix CFDA/ Vogue Fashion Fund doté de 300 000 dollars. Dao-Yi Chow devrait commencer à intervenir sur la collection printemps-été 2020. Avec ce choix, Tacchini prend le parti d’une culture street pointue et pourrait voir sa cote augmenter.   


Dao-Yi Chow, co-fondateur du label Public School, serait le nouveau designer de la marque - DR

La griffe, fondée en 1966 par le tennisman Sergio Tacchini, avait été vendue en 2007 au financier et entrepreneur chinois Billy Ngok. Celui-ci s’était rapproché en 2013, avec d’autres investisseurs privés, de l’entité Wintex Hong Kong, qui possède Wintex Italia, chargée de gérer la marque Sergio Tacchini et ses licences à travers la location-gérance.

En 2018, la marque a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros, en croissance de 10 % comparé à 2017. Cette année, les prévisions portent l’exercice à 55 millions d’euros, toujours en hausse de 10 %. Actuellement, elle est distribuée par 1500 clients multimarques dans le monde. Si l’Italie reste un marché historiquement fort pour la griffe avec des ventes à 13 millions d’euros, la France apparaît également comme un bon marché avec 6 millions d’euros de chiffres d’affaires. Les ambitions étaient d’atteindre 100 millions d’euros au global dans les cinq prochaines années.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - ChaussuresSportBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER