×

Shiseido table sur une croissance mesurée en 2019

Par
AFP
Publié le
today 7 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tokyo, 7 nov 2019 (AFP) - Le groupe japonais de cosmétiques Shiseido a abaissé jeudi ses perspectives pour 2019, citant des effets de change négatifs et le conflit commercial sino-américain, mais aussi la crise politique à Hong Kong et les frictions entre Tokyo et Séoul.


Shiseido


Il anticipe désormais un bénéfice net annuel compris entre 78,5 et 83 milliards de yens (650-687 millions d'euros), alors qu'il avait au contraire relevé cette prévision à 83 milliards de yens en août, selon un communiqué.

Il prévoit dorénavant un bénéfice opérationnel annuel compris entre 113 et 120 milliards de yens, contre un précédent objectif de 120 milliards de yens. Il a réduit plus significativement sa prévision annuelle de ventes, désormais escomptées entre 1 134 et 1 139 milliards de yens (9,4 milliards d'euros environ), contre 1 164 milliards de yens auparavant.

Ces nouveaux objectifs demeurent toutefois supérieurs aux performances du groupe en 2018. Mais "les incertitudes de marché ont augmenté", en raison des fluctuations des devises et des frictions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, a souligné Shiseido.

Le groupe a aussi mentionné "un déclin des ventes" à Hong Kong, où les manifestations pro-démocratie durent depuis plus de cinq mois, ainsi qu'en Corée du Sud, où de nombreuses marques nippones sont boycottées depuis cet été, sur fond de l'aggravation d'un différend historique entre Séoul et Tokyo.

Croissance des ventes de 3,2 %



Au troisième trimestre, son bénéfice net a toutefois bondi de 22,5 % sur un an, à 20 milliards de yens (165 millions d'euros), tandis que son bénéfice opérationnel a progressé de 13,3 % à 34,3 milliards de yens. Son chiffre d'affaires trimestriel a totalisé 282 milliards de yens (2,3 milliards d'euros environ), une croissance de 3,2 % sur un an, ralentie par des effets de change négatifs (+6,6 % à devises constantes).

Le groupe a continué à profiter de ses principaux fers de lance : l'appétit des Chinois pour les marques cosmétiques de prestige et le "travel retail" (boutiques dans les aéroports).

Ses ventes ont aussi bondi de 8,6 % au Japon sur le trimestre écoulé. Shiseido explique avoir bénéficié d'une "ruée d'achats de dernière minute" avant l'entrée en vigueur d'un relèvement de la TVA dans le pays le 1er octobre, qui laisse cependant augurer un retour de bâton en fin d'année. Son activité a également été robuste dans la région Europe - Afrique - Moyen-Orient (EMEA), mais elle a décliné en Asie-Pacifique (hors Japon et Chine) et dans la zone Amériques.

Le groupe a également annoncé jeudi avoir finalisé son acquisition de la marque américaine de soins de la peau Drunk Elephant, une transaction de 845 millions de dollars destinée à le renforcer aux Etats-Unis, notamment sur le créneau des jeunes consommateurs (millennials).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.