ShowroomPrivé : 660 millions d'euros de capitalisation

Au son de la cloche d’Euronext Paris, ShowroomPrivé a fait son entrée en Bourse le 30 octobre à 9h. Introduction menée en présence d’Emmanuel Macron avec une offre à 19,50 euros l’action. Sa fourchette basse, en raison d’un marché actuellement défavorable, avec un cours chutant rapidement également. Ce qui n’empêche pas l’opération d’être la plus grosse entrée en Bourse de la « tech » française depuis 2006.

Eric Piermont/AFP

Le siège d’Euronext Paris à La Défense s’était pour l’occasion habillé aux couleurs du portail, avec ample logo au fronton, néons roses au plafond, musique et murs matelassés dans les ascenseurs, et mannequins de bois dans les couloirs. Et c’est sous une pluie de feuilles rose et argent que les fondateurs, David Dayan et Thierry Petit, ont célébré avec leurs collaborateurs la fin d’un compte à rebours lancé en septembre avec l’annonce de l’ouverture à 35 % du capital.

« Les marchés ont été difficiles ces derniers temps », ne s’est pas caché Thierry Petit. « Mais on a réussi à passer entre les gouttes, alors que de nombreuses entrées en bourse ont été reportées (Deezer a dû repousser son introduction prévue quelques jours plus tôt, ndlr). Nous avons, nous, la chance d’avoir fait une très belle opération avec plus de 250 millions d’euros levés. Je pense que les investisseurs ont su reconnaître la solidité de notre boîte à travers cette croissance et cette rentabilité qui est notre singularité. »

« Montrer en exemple »

« On a réussi à attirer des investisseurs français, anglo-saxons, asiatiques…» se félicite de son côté David Dayan. « C’est la preuve que notre modèle plaît et que ce qu’on a créé comme société attire des investisseurs, des industriels leaders de leur secteur (comme le Chinois VipShop, qui investit 30 millions d’euros, ndlr). Sans même parler de la fierté d’avoir à ses côtés un ministre pour passer le cap. »

« Vous passez une nouvelle étape et on fera tout ce qu’il faut pour toujours être à vos côtés. Quand ça ira bien, on continuera à vous montrer en exemple. Et quand ça ira mal, on vous aidera à rebondir plus vite pour créer encore plus d’emplois et vous développer », promet de son côté le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, venu vanter les mérites de la prise de risque des entrepreneurs et du financement des entreprises technologiques via les places boursières.

La satisfaction aura néanmoins été de courte durée. L'action de Showroomprivé, après avoir débuté la séance sur une note stable, s'est rapidement enfoncée au point de perdre plus de 10 % après une heure de cotation, selon l'AFP. Vers 11h, elle perdait 9,74 % à 17,60 euros, dans un marché quasiment stable.

Actif dans huit pays, ShowroomPrivé a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 480 millions d'euros. Le site réalise 60 % de son activité dans la mode, principalement féminine. Fort de 74 % de notoriété assistée, le site a vendu 24 millions d’articles l’an passé, et attiré 4 millions de nouveaux membres. La hausse de 40 % des ventes a notamment été permise par le mobile, qui pèse désormais 65 % du trafic.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER