×
6 510
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
9 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

ShowroomPrivé: le chiffre d'affaires progresse de près de 13% en 2020

Publié le
9 févr. 2021

Le co-CEO Thierry Petit confiait récemment à FashionNetwork.com voir tous les efforts de ShowroomPrivé porter leurs fruits en 2020. Les résultats du dernier trimestre viennent aujourd'hui confirmer cette tendance pour le pure-player, qui atteint les 700 millions d'euros de ventes sur l'année. Le plus fort taux d'activité historique du groupe, bien au-delà des 616 millions d'euros affichés en 2019.


Collection IRL - ShowroomPrivé



En attendant la publication du bilan annuel le 11 mars prochain, ShowroomPrivé indique avoir connu une progression de 23% de ses ventes au dernier trimestre 2020, dépassant les attentes du groupe. La direction indique que ces chiffres traduisent les efforts menés pour accroitre l'attractivité de l'offre, avec notamment l'arrivée de nouvelles marques sur les segments mode, maison et beauté. Au cours d'une année de crise où l'e-commerce a représenté 21% des ventes de mode, le site positionné sur l'offre "fashion" pour la "Digital Women" indique en outre que les campagnes ont permis d'attirer de nouveaux clients.

"La plus grande sélectivité et l’évolution du modèle d’achat (notamment vers le dropshipment) ont également un effet vertueux au niveau de la gestion de stocks", souligne en outre l'entreprise. "Cette amélioration associée à l’effet de levier de la croissance et aux pleins effets du plan de performance 2018-2020 (optimisation des process, rationalisation logistique, réduction des coûts) permet au Groupe de revoir à la hausse son niveau d’EBITDA qui est désormais estimé à plus de 40 millions d’euros, au lieu de plus de 30 millions d'euros précédemment".

Cet optimisme intervient après plusieurs exercices décevant pour la société cotée. Du propre aveu de Thierry Petit, le contrôle des marges s'était quelque peu perdu au milieu des nombreux développements, partenariats et acquisitions qui s'étaient succédé. D'où une remise à plat de la stratégie en 2019, avec un triple travail à mener sur les finances, les opérations, et l'offre. Sur cette dernière a notamment été décidé une montée en gamme progressive du catalogue, et un meilleur contrôle des marges sur coût variable (ou MSCV) visant à éliminer  le "mauvais" chiffre d'affaires (lire notre article dédié).

Pour son début d'exercice 2021, le groupe indique pouvoir à présent se reposer sur "des fondamentaux considérablement renforcés" et entend "poursuivre sa trajectoire dynamique et créatrice de valeur dans un contexte favorable, la crise sanitaire ayant accéléré la progression durable des achats en e-commerce".

La fédération de la vente en ligne a en effet fait état d'une hausse de 29% des ventes en ligne de biens aux particuliers en 2020. Une opportunité pour l'entreprise, qui emploie à ce jour 822 personnes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com