Skunkfunk martèle son message "eco-friendly"

Skunkfunk a trouvé son cheval de bataille et compte bien le faire savoir. La marque créée par Mikel Feijoo à Bilbao il y a une vingtaine d'années a décidé d'affirmer plus fort encore sa particularité sur le marché de la mode féminine. Si l'écologie faisait partie des valeurs qu'elle entretenait ces dernières années, elle a aujourd'hui clairement choisi un positionnement conforme au développement durable.

Aménagement de la boutique de Bilbao au dernier concept - Skunkfunk.

C'est une politique globale qui a valu à l'entreprise de faire certifier son engagement, du choix du transport maritime en passant par des emballages biodégradables, mais son offre reflète également son engagement. Ainsi, elle a lancé cette année deux lignes spécifiques : d'abord une gamme d'accessoires en matériau recyclable (le « Tyvek »), mais aussi une capsule « Zero Waste », qui a pour particularité de ne laisser aucune chute de tissu avec des patrons utilisant toute sa largeur.

« Nous avons également atteint le cap de 50 % de la collection en textile durable certifié GOTS, avec pour objectif d'atteindre les 80 % en 2018 », ajoute Ludovic Quinault, directeur général de la griffe espagnole.

Cet engagement, il lui fallait le communiquer en points de vente. C'est ainsi qu'elle a ouvert de nouvelles boutiques en Espagne et au Portugal en 2015 pour tester un nouveau concept. « Plus organique, avec l'omniprésence du bois, mais aussi pédagogique avec la possibilité d'informer sur les caractéristiques écologiques de nos différentes lignes », explique le dirigeant.

Corner de la ligne Zero Waste dans la boutique rénovée de Bilbao - Skunkfunk.

Un concept que la marque va maintenant pouvoir déployer sur son parc de 25 boutiques en propre en Europe, et notamment les quatre unités françaises (Lyon, Marseille, Bordeaux et Bayonne) à partir de cet été. Des outils d'image et de notoriété pour Skunkfunk, également pour convaincre les détaillants multimarques (200 en France, 800 dans le monde), mais aussi des investissements que Skunkfunk peut se permettre après trois exercices consécutifs avec des bénéfices.

En effet, passé par un redressement judiciaire puis un plan de restructuration il y a cinq ans, la marque a réussi à renouer avec les bénéfices, même si son chiffre d'affaires a diminué depuis la crise d'alors, s'élevant aujourd'hui à 13 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER