Slowear multiplie les projets

Après avoir ouvert sa première boutique de 150 m² à Paris en 2008 dans la galerie de la rue Royale, Slowear récidive. Enthousiaste des résultats engendrés par son magasin parisien, dont les ventes ont progressé en moyenne de 10% par an, le groupe italien, qui propose des vêtements raffinés pour homme et femme privilégiant les belles matières et la qualité des finitions, positionnés dans le très haut de gamme, souhaite renforcer sa présence dans la capitale. Il inaugure fin juillet un espace de 70 m² dans le Marais au 75 de la rue Vieille du Temple.


Un modèle de Ricerca, la nouvelle ligne de Slowear

"Il s’agit d’une rue très fréquentée par les touristes mais aussi par des Parisiens qui sort des habituels quartiers homologués du luxe et se marie bien avec notre philosophie. C’est exactement ce que nous cherchons pour nos points de vente, comme nous l’avons fait à Milan avec la récente ouverture d’une boutique dans le quartier de Brera", indique Mario Griariotto, CEO retail et marketing de Slowear, qui se verrait bien "ouvrir une troisième boutique à Paris ainsi que dans des stations balnéaires comme Saint-Tropez, Deauville ou Cannes".

Cette société vénitienne est née en 2003 du rachat de la part de Incotex, fabricant de pantalons depuis 1951, de trois autres marques chacune hyper spécialisée dans une catégorie de produit, Zanone (pulls et tricots), Montedoro (vestes, blousons et imperméables urbains) et Glanshirt (chemises informelles), les quatre branches étant réunies sous l’appellation de Slowear. "Le nôtre est un produit extrêmement sophistiqué avec une attention très minutieuse aux détails. C’est un projet un peu intellectuel, sans logo, parfois difficile à expliquer", poursuit le manager. Une formule qui a séduit notamment le Japon, premier marché étranger de Slowear. L’Italien y a ouvert une filiale, ainsi qu’aux Etats-Unis. Cette position stratégique lui ouvre une fenêtre aussi sur la Chine, où il est sur le point de conclure un accord avec un partenaire local.


Un modèle de la nouvelle collection Ricerca

En quelques années, l’entreprise, dont le chiffre d’affaires s’est élevé à 73 millions d’euros en 2011, a accéléré son expansion à l’international et a complètement changé sa géographie. L’Italie, qui représentait jusqu’en 2009 70% de ses ventes, ne pèse plus que 35%. Slowear compte 11 boutiques à enseigne "Officina Slowear" qui vont passer à 15 dans quelques mois avec trois ouvertures d’ici à la fin août (Paris, Beyrouth, un corner à Tokyo chez United Arrow) et l’inauguration d’un premier magasin monomarque à Tokyo en février.

Le groupe vénitien lance par ailleurs une nouvelle ligne pour homme baptisée Ricerca, qui se veut "l’expression de la quintessence de nos marques", explique le manager. Cette nouvelle collection propose un total look au style informel mais très sophistiqué composé de près de 70 pièces issues des quatre marques de Slowear, où la recherche sur les tissus, les traitements et les détails est poussée à l’extrême. "Ricerca n’est pas plus coûteuse par rapport à nos autres produits. C’est une ligne 'smart casual chic' qui propose un style différent en termes de recherche et de création et se positionnera sur un canal de distribution alternatif, dans une centaine de points de vente sélectionnés dans le monde et quelques-unes de nos boutiques en gestion directe", conclut Mario Griariotto.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER