×
Publicités
Publié le
28 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Soldes: intentions d'achat en hausse, mais budgets en baisse

Publié le
28 juin 2021

Pas moins de 81% des Français déclarent qu'ils profiteront des soldes, en progression de 9 points par rapport à la même enquête menée par Ifop pour les soldes d'été 2020. Le budget moyen recule en revanche à 170 euros, contre 200 euros il y a un an.


Shutterstock



Le sondage a été réalisé sur un échantillon représentatif à la demande de Spartoo. Il en ressort que, selon 54% des Français, le contexte actuel n'aura pas d'influence sur leurs intentions d'achats pour les soldes. Là où ils étaient 28% à déclarer renoncer aux soldes d'été en 2020, ils ne sont cette année que 19%. Néanmoins, ces intentions sont tempérées par un budget plus réduit. En particulier chez les femmes, qui font état de 150 euros d'intentions d'achats, contre 190 euros pour les hommes.

"Si 34% des Français interrogés prévoient de fonctionner 'au coup de cœur', 66% vont profiter des soldes pour effectuer des achats utiles", indique l'étude Ifop/Spartoo. "Un chiffre qui grimpe à 71% chez les + de 35 ans quand l’achat plaisir lui, prédomine chez les jeunes (49%)".

Mais ces soldes vont-ils connaitre les effets des changements de comportements induits par la crise? La réponse est oui, pour Ifop, qui fait état de 41% de Français qui feront les soldes via Internet. Et même 49%, si l'on n'observe que les moins de 35 ans. Ce qui n'empêche pas les commerces physiques de profiter d'intentions croissantes: 22% des répondants iront dans les centres commerciaux, une progression de 4 points ramenant aux niveaux de 2019. Suivent les centres-villes (19%), les grands magasins (11%) et les supermarchés (7%).

Côtés produits, les vêtements chutent de 2 points sur un an, dans les intentions d'achats, avec 67%. La chaussure progresse elle de 3 points pour atteindre 42%, et même 52% chez les jeunes consommateurs. Contre 15% pour hi-fi, électroménager et décoration d'intérieur.

Reste cependant à constater si ces éléments déclaratifs se traduiront dans les faits. Depuis la réalisation de l'étude, les 8 et 9 juin, les consommateurs ont en effet été sous un feu nourri de promotions et ventes privées, sans oublier les Prime Days d'Amazon.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com