×
Publicités

Soldes : retour à un trafic normal dans les centres commerciaux

Publié le
22 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les trois premiers jours de soldes ont occasionné pour les centres commerciaux une fréquentation supérieure de 1,1 % par rapport au niveau du lancement des soldes d'été 2019. Et ceci en dépit d'un lancement plus tardif, se félicite le Conseil national des Centres Commerciaux.


Shutterstock



Un chiffre qui se veut encourageant à l'heure où le lancement des soldes le 15 juillet dernier n'avait pas généré un enthousiasme marquant, suivant de prêt le week-end du 14 juillet et ses nombreux départs en vacances. Facteur auquel s'ajoute un intérêt moindre pour la période, de la part de consommateurs inquiets face au contexte économique, ou souhaitant évoluer vers une consommation plus responsable.

A ceci s'ajoutent les nouvelles mesures sanitaires, et l'obligation désormais du port du masque dans les centres commerciaux et magasins. Là où les fédérations d'enseignes réclamaient fin juin, avant que ne se précise la crainte d'une seconde vague, un allègement des mesures, le CNCC avait lui déjà "fortement recommandé" à ses adhérents de rendre le masque obligatoire depuis le déconfinement.

Le Conseil National "rappelle également que le système de climatisation des espaces commerciaux fermés permet de les ventiler par prise d’air neuf extérieur et non par recyclage de façon à éliminer le risque de contamination". Et souligne que "les mesures de désinfection des parties communes des centres commerciaux seront renforcées de façon à contribuer à la lutte contre la propagation du virus".
 
Toute communication du CNCC sur la fréquentation revêt également un aspect stratégique : les centres commerciaux ont connu l'an passé leur première hausse de la fréquentation après une longue succession de reculs. Reculs donnant lieu, du côté des enseignes, à des demandes répétées de renégociations des loyers. Un point sur lequel enseignes et bailleurs commerciaux n'ont pas fini de s'écharper, les premiers souhaitant faire annuler leurs loyers pour la durée correspondant au confinement. Et, pour certains, ajuster celui des mois suivants sur la fréquentation réelle des centres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com