×
Publicités

Soldes : un lancement attendu par 62 % des Français

Publié le
3 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que leur coup d'envoi sera donné le 15 juillet pour quatre semaines, les soldes sont attendus par seulement 62 % des Français, qui s'orientent massivement vers une déconsommation choisie ou subie. Mais la volonté d'aider la relance de l'économie est bien présente dans l'esprit des consommateurs, selon une étude RealTime menée pour YouGov.


Shutterstock



Les jeunes consommateurs sont les plus demandeurs de soldes, avec 74 % des 18-34 ans, contre seulement 55 % des plus de 55 ans. Au global, seuls 34 % de consommateurs attendent la période "avec impatience" (41 % chez les femmes, 26 % chez les hommes), contre 64 % disant l'inverse. Ils sont par ailleurs 78 % à estimer que les achats menés pendant les soldes sont utiles, contre 11 % indiquant l'inverse.

Parmi les 38 % de Français qui n'attendent pas les soldes, les raisons sont multiples. Ils sont 34 % à indiquer ne pas avoir le budget, et 31 % à vouloir réduire leur consommation. Mais ils sont surtout 52 % à dire ne rien avoir " de spécial à acheter". A ceux-ci s'ajoutent ceux qui jugent que les soldes poussent à la consommation (27 %), qui veulent éviter les lieu bondés dans ce contexte sanitaire (26 %), ceux qui n'aiment de toute manière pas se rendre en magasin (14 %), et ceux indiquant avoir déjà réalisé de bonnes affaires cette année (9 %).

La mode arrive en tête des secteurs les plus ciblés pour les soldes (84 %), devant l'équipement de la maison (31 %), l'électroménager (21 %), le sport (15 %) et la culture (12 %) .

Soutenir la relance de l'économie

Au sein du panel de 1 054 consommateurs, 35 % comptent uniquement profiter des soldes dans les magasins physiques, contre 15 % souhaitant passer uniquement par le web. Les 47 % restants adoptant une attitude plus omnicanale. Côté budget, 20 % des sondés souhaitent dépenser moins de 100 euros, contre 34 % ciblant entre 100 et 200 euros. A ceux-ci s'ajoutent 19 % évoquant de 200 à 300 euros, et 15 % se préparer plus de 300 euros.


RealTime



Des dépenses qui se transforment en acte militant, pour une partie du panel. Pour 62 % de ce dernier, il est "important de consommer pendant les soldes pour relancer l'économie française". Le Made in France n'est pas oublié, avec 78 % jugeant qu'il est important de consommer français durant la période pour relancer l'activité nationale.

Mais cela n'efface pas moins la mauvaise image des soldes chez certains. Ainsi, 34 % des Français considèrent "que les prix pendant les soldes sont complètement déconnectés de la valeur du produit. Ils sont désormais 16 % à estimer que la période des soldes devrait être tout bonnement supprimée. Un avis partagé par 20 % des hommes, et 12 % des femmes.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com