×
Publié le
22 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sourcing: le classement des fournisseurs textiles secoué en 2020

Publié le
22 mars 2021

L'Union européenne a réduit de 12% ses importations d'habillement l'an passé, à 77,6 milliards d'euros. Une chute qui touche à divers degrés les 20 principaux pays fournisseurs du continent, tandis que les exportations européennes du secteur se sont elles-mêmes contractées de 12% à 25,5 milliards d'euros.


IFM



Comme l'avait précédemment pointé l'étude de la chaire Institut Français de la Mode (IFM) et Première Vision (relire notre dossier), le recul des importations touche finalement assez peu la Chine, en recul de seulement 4% à 25,7 milliards d'euros de marchandise. À noter que Hong Kong, hub régional de la filière, s'offre même une hausse de 16%, à 397 millions, sur l'année. Premier pays touché par la crise sanitaire, l'Empire du Milieu fut en effet également le premier à relancer son économie courant 2020.

Le premier challenger de la Chine, le Bangladesh, affiche pour sa part une chute de 17% à 14,6 milliards, tandis que la Turquie passe sous la barre des 10 milliards après un recul de 7%. Selon les chiffres des douanes européennes, les plus forts reculs touchent au final l'Inde (-25%), le Cambodge (-25%), le Maroc (-23%), l'Indonésie (-19%) et les États-Unis (-19 %).

Du côté des importations textiles, les chiffres restent perturbés par la prise en compte des masques dans cette catégorie. Ce qui occasionne une explosion de 66% des importations européennes sur l'année, à 51,7 milliards d'euros. La Chine et Hong Kong affichent ainsi des hausses respectives de 190% et 516% des textiles expédiés vers l'UE, tandis que le Vietnam a également profité du besoin européen en masques (+74% d'importations).


IFM



Les exportations d'habillement ont également pâti de la crise sanitaire. Mais derrière le recul cumulé de 12% figurent cependant des hausses notables. Comme celles des exportations vers Israël (+57%), la Corée du Sud (+22%) et l'Australie (+20%). Et dans une moindre mesure vers Macao (+6%) et la Chine (+4%). Les plus fortes chutes touchent les commandes venant des États-Unis, de la Russie, de la Turquie, du Mexique, des Émirats Arabes Unis et même de Taïwan.

Côté exportations textiles, également à lire à l'aune des masques qu'elles incluent, les douanes constatent une contraction globale de 14% à 20,5 milliards d'euros. L'Asie et les pays du pourtour méditerranéen, qui font presque jeu égal en termes de montant, affichent des chutes respectives de 21% et 17%. Premiers clients du textile européen, États-Unis, Chine et Turquie affichent des reculs allant de 12% à 18%. Le Maroc et la Tunisie se contractent de 19% et 15%. La plus forte chute du Top 20 concerne l'Inde, dont les commandes ont dégringolé de 35%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com